Sermons

【3-16】< Jean 13:1-17 > L’évangile de l’expiation qui a expié tous vos péchés personnels



< Jean 13:1-17 > 

“Or, avant la fête de Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue pour passer de ce monde au Père, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’à la fin. Et pendant qu’ils étaient à souper, le diable ayant déjà mis dans le cœur de Judas Iscariote, [fils] de Simon, de le livrer, — [Jésus], sachant que le Père lui avait mis toutes choses entre les mains, et qu’il était venu de Dieu, et s’en allait à Dieu, se lève du souper et met de côté ses vêtements; et ayant pris un linge, il s’en ceignit. Puis il verse de l’eau dans le bassin, et se met à laver les pieds des disciples, et à les essuyer avec le linge dont il était ceint. Il vient donc à Simon Pierre; et celui-ci lui dit: Seigneur, me laves-tu, toi, les pieds? Jésus répondit et lui dit: Ce que je fais, tu ne le sais pas maintenant, mais tu le sauras dans la suite. Pierre lui dit: Tu ne me laveras jamais les pieds. Jésus lui répondit: Si je ne te lave, tu n’as pas de part avec moi. Simon Pierre lui dit: Seigneur, non pas mes pieds seulement, mais aussi mes mains et ma tête. Jésus lui dit: Celui qui a tout le corps lavé n’a besoin que de se laver les pieds; mais il est tout net; et vous, vous êtes nets, mais non pas tous. Car il savait qui le livrerait; c’est pourquoi il dit: Vous n’êtes pas tous nets. Quand donc il eut lavé leurs pieds et qu’il eut repris ses vêtements, s’étant remis à table, il leur dit: Savez-vous ce que je vous ai fait? Vous m’appelez maître et seigneur, et vous dites bien, car je le suis; si donc moi, le seigneur et le maître, j’ai lavé vos pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. Car je vous ai donné un exemple, afin que, comme je vous ai fait, moi, vous aussi vous fassiez. En vérité, en vérité, je vous dis: L’esclave n’est pas plus grand que son seigneur, ni l’envoyé plus grand que celui qui l’a envoyé. Si vous savez ces choses, vous êtes bienheureux si vous les faites.”



Pourquoi Jésus a-t-il lavé les pieds de Pierre à la pâque? En lavant les pieds de Pierre, Jésus lui a dit: “Ce que je fais, tu ne le sais pas maintenant, mais tu le sauras dans la suite.” Pierre était le disciple de Jésus le plus avancé. Il croyait en Jésus comme le fils de Dieu, et il avait confessé: “Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant” (Matthieu 16:16).

Il doit y avoir une raison pour laquelle Jésus a lavé les pieds de ce disciple. Quand Pierre a confessé que Jésus était le Christ, il faisait une confession de foi, attestant que Jésus était le Sauveur qui avait expié tous ses péchés.

Pourquoi Jésus a-t-il lavé les pieds de Pierre? C’est parce que Jésus savait que Pierre le renierait trois fois. En d’autres termes, il savait que Pierre commettrait le péché devant le Seigneur.

Si l’un des péchés de Pierre restait dans son cœur après l’ascension du Seigneur, il lui aurait été impossible d’être en communion avec le Seigneur. Mais le Seigneur savait les faiblesses de ses disciples, et il ne voulait pas qu’ils soient mal à l’aise dans leur relation avec le Seigneur à cause de leurs péchés. Donc le Seigneur devait leur enseigner qu’il avait déjà effacé tous leurs péchés personnels. C’est pour cela que Jésus a lavé les pieds des disciples. Avant même de mourir à la croix, Jésus leur a enseigné l’évangile de son baptême, leur expliquant qu’il les avait sauvés parfaitement même de tous leurs péchés futurs.

Jean chapitre 13 décrit Jésus parlant aux disciples de l’accomplissement final du salut. En lavant les pieds des disciples, Jésus leur a parlé de l’évangile de sagesse de son baptême qui leur donnait la possibilité d’être purifiés de tous leurs péchés personnels, disant: “Ne soyez pas trompés par satan. J’ai porté tous vos péchés en étant baptisé par Jean Baptiste au Jourdain, et je serai condamné pour tous vos péchés à la croix et ressusciterai d’entre les morts pour accomplir votre salut et la rémission de vos péchés. Je lave vos pieds avant de mourir à la croix pour vous enseigner le vrai évangile de l’expiation des péchés, pour vous dire que j’ai déjà effacé tous vos péchés personnels. C’est le mystère de l’évangile de la régénération qui a effacé même tous vos péchés personnels. Croyez en cet évangile.”

Nous devons comprendre ici pourquoi Jésus a lavé les pieds des disciples, et pourquoi le Seigneur a dit: “Ce que je fais, tu ne le sais pas maintenant, mais tu le sauras dans la suite.” Et nous devons tous être sauvés en croyant en l’évangile de la régénération.



Faire connaître aux disciples l’expiation des péchés personnels


Avant de mourir à la croix, Jésus a pris le dernier souper avec les disciples, et là il a lavé les pieds des disciples pour leur enseigner l’évangile de l’expiation des péchés.

Il est écrit: “[Jésus], sachant que le Père lui avait mis toutes choses entre les mains, et qu’il était venu de Dieu, et s’en allait à Dieu, se lève du souper et met de côté ses vêtements; et ayant pris un linge, il s’en ceignit. Puis il verse de l’eau dans le bassin, et se met à laver les pieds des disciples, et à les essuyer avec le linge dont il était ceint. Il vient donc à Simon Pierre; et celui-ci lui dit: Seigneur, me laves-tu, toi, les pieds? Jésus répondit et lui dit: Ce que je fais, tu ne le sais pas maintenant, mais tu le sauras dans la suite.” Jésus a parlé à ses disciples de l’évangile de son baptême, l’évangile de l’expiation des péchés.

Pierre avait mené sa vie de foi sans vraiment réaliser la volonté profonde du Seigneur, et donc il ne pouvait pas bien comprendre pourquoi Jésus voulait laver ses pieds. Cependant, une fois que Jésus lui a parlé, la foi de Pierre a changé. Le Seigneur voulait parler à Pierre de l’évangile de l’expiation des péchés, l’évangile de son baptême. Jésus se souciait de ce que lorsque Pierre allait se trouver à commettre des péchés personnels dans sa chair, il devienne un croyant pécheur incapable de s’approcher de lui à cause de ces péchés. C’est pour cela que Jésus a lavé les pieds de Pierre pour qu’il ne tombe pas dans ce piège. En d’autres termes, le Seigneur a lavé les pieds des disciples pour que le diable ne puisse pas enlever leur foi. Mais ce n’est que plus tard que Pierre a pu réaliser pourquoi Jésus avait lavé ses pieds.

Jésus avait donné la possibilité à quiconque croit en son baptême et sang de recevoir la rémission éternelle des péchés. Ce que Jésus dit ici en Jean chapitre 13 en lavant les pieds de ses disciples est si important qu’on ne peut le comprendre que si l’on est né de nouveau d’eau et d’Esprit. Jésus a lavé les pieds des disciples à la fête de la pâque pour qu’ils réalisent avant sa mort à la croix qu’il avait effacé tous les péchés du monde y compris tous leurs péchés personnels. Il disait: “Vous ne comprenez pas maintenant pourquoi je lave vos pieds. Mais une fois que vous saisirez que j’ai porté tous vos péchés au Jourdain par mon baptême, vous allez comprendre pourquoi je lave vos pieds.” Ce que Jésus dit à Pierre à la pâque est la vérité de la régénération.

Nous devons comprendre et croire au baptême de l’expiation des péchés qui nous a entièrement lavés de tous nos péchés personnels. Le baptême que Jésus a reçu au Jourdain était pratiqué sous la forme d’une imposition des mains, le rite par lequel Jésus a porté nos péchés. Nous devons croire en la parole de l’expiation des péchés, que Jésus a porté tous les péchés du monde en étant baptisé et a été condamné à la croix. Pour expier tous les péchés de la race humaine, le Seigneur a été baptisé par Jean Baptiste dans son propre corps, et il a effectivement effacé tous les péchés du monde.



L’expiation des péchés personnels est accomplie à travers le baptême et le sang de Jésus


Jésus savait très bien qu’une fois qu’il allait mourir à la croix, ressusciter des morts, et monter au ciel, satan et ses faux prophètes essayeraient de tromper les disciples pour insister seulement sur son sang à la croix. Bien sûr, quand nous regardons la confession de foi de Pierre, dans laquelle il a dit: “Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant”, nous voyons que Pierre croyait de tout cœur au Seigneur. Cependant, il y avait un évangile de l’expiation des péchés que Jésus voulait absolument enseigner à Pierre. L’évangile était le baptême par lequel Jésus a accepté tous les péchés du monde au Jourdain. Jésus voulait enseigner ce baptême une fois de plus à Pierre, le reste des disciples, et les générations futures à venir, y compris nous. Donc il dit: “Ce que je fais, tu ne le sais pas maintenant, mais tu le sauras dans la suite.”

Jésus savait que ses disciples allaient se trouver à commettre des péchés dans les années à venir, et que dans un tel moment satan les condamnerait et les accuserait essayant de les tromper en disant: “Comment peux-tu être sans péché alors que tu commets le péché comme cela? Tu n’es pas sauvé. Tu es encore un pécheur!” Donc, pour protéger les disciples de telles attaques, Jésus leur a dit à l’avance que tout comme il lavait leurs pieds avec de l’eau, ils pouvaient effacer leurs péchés personnels en croyant en son baptême.

Jésus leur disait: “Vous savez que j’ai été baptisé pour vous. J’ai été baptisé au Jourdain pour effacer tous vos péchés, les péchés originels et personnels aussi. Comprenez-vous maintenant pourquoi j’ai été baptisé, et pourquoi je dois aller à la croix et verser mon sang à mort?” Le Seigneur a lavé les pieds des disciples pour leur enseigner qu’il avait porté tous leurs péchés personnes par son baptême, et qu’il mettrait fin à tous leurs péchés en étant condamné à la croix à leur place.

Maintenant donc, vous et moi avons reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile du baptême et du sang de Jésus qui a fait l’expiation des péchés. Pour notre salut, Jésus a été baptisé pour porter nos péchés au Jourdain, et il a été crucifié à mort. Par ce baptême que le Seigneur a reçu pour porter tous les péchés, et le sang qu’il a versé pour payer le salaire, il a expié tous nos péchés. Quiconque comprend l’évangile de l’expiation des péchés et croit en cette vérité sera remis de tous ses péchés.

Comment, alors, devrions-nous mener nos vies de foi après avoir été sauvé? Nous devons reconnaître nos péchés chaque jour, et nous devons reconnaître le salut du baptême et du sang de Jésus, l’évangile de l’expiation des péchés. Nous devons croire en cet évangile et accepter que Jésus a fait l’expiation de tous nos péchés par son baptême et son sang.

Quand vous commettez de nouveau le péché après avoir été sauvé, cela signifie-t-il que vous êtes redevenu un pécheur à cause de ces péchés personnels? Non, ce n’est pas le cas. Puisque notre Seigneur a enlevé chaque péché par son baptême, il nous est impossible de redevenir pécheurs juste parce que nous commettons des péchés personnels. L’évangile de l’expiation des péchés est constitué du baptême de Jésus et de son sang à la croix. Quiconque croit en cet évangile primitif de l’expiation des péchés est né de nouveau en tant que personne juste au lieu d’être pécheur.



Les justes ne peuvent jamais redevenir pécheurs


En dépit de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, l’évangile de l’expiation des péchés, si vous sentez toujours dans votre cœur que vous êtes redevenu pécheur à cause de vos péchés personnels, alors vous devez retourner au Jourdain, l’endroit où Jésus a été baptisé pour votre salut. Là, vous devez réaffirmer de nouveau votre foi en l’évangile de l’expiation des péchés, reconnaissant que Jésus a porté tous les péchés du monde y compris tous vos péchés personnels en étant baptisé par Jean Baptiste; et là, vous devez méditer sur cet évangile de l’expiation des péchés une fois de plus, réfléchir au baptême de Jésus et son sang, mettre votre foi en cela, et reconnaître Jésus comme votre Sauveur en croyant en lui sans vaciller.

Si vous croyez en Jésus comme votre Sauveur, alors vous croyez en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, l’évangile de l’expiation des péchés proclamant que tous vos péchés ont été transférés sur le corps de Jésus par son baptême. Et si vous croyez réellement au baptême de Jésus, sa mort à la croix, et sa résurrection, et que vous avez accepté toute la parole de vérité, alors vous ne pouvez pas redevenir pécheur peu importe quelle sorte de péchés personnels vous commettez, car vous avez été remis de tous les péchés de ce monde en croyant en l’évangile de l’expiation des péchés.

Même après être né de nouveau, nous continuons encore de commettre des péchés par nos faiblesses, mais Jésus Christ a aussi porté tous ces péchés en étant baptisé par Jean Baptist; par l’œuvre de l’évangile de l’expiation des péchés, le Seigneur nous a sauvés complètement. Maintenant donc, il était absolument indispensable pour Jésus de traiter de l’importance cruciale de son baptême pour les disciples, et c’est pour cela qu’il a lavé leurs pieds – c’est-à-dire que Jésus a lavé les pieds des disciples pour leur rappeler la parole de son baptême une fois de plus, et pour souligner une dernière fois qu’il avait effacé tous leurs péchés par son baptême, l’évangile de l’expiation des péchés. Autrement dit, Jésus a fait l’expiation pour tous les péchés de la race humaine entière et a sauvé tout le monde en étant baptisé, mourant à la croix, ressuscitant d’entre les morts, et montant au ciel. Tous ses disciples étaient donc capables de prêcher jusqu’à la fin l’évangile du baptême de Jésus, sa croix, et sa résurrection, l’évangile de l’expiation des péchés.



Les faiblesses de la chair de Pierre


La Bible dit que lorsque Pierre a été accusé d’être un disciple de Jésus trois fois, il a nié les deux premières fois, disant: “Non, c’est totalement faux! Je ne connais pas cet homme,” mais la troisième fois, il a non seulement renié Jésus mais l’a aussi insulté.

Lisons Matthieu 26:69-75 pour voir ce que la Bible dit réellement: “Or Pierre était assis dehors, dans la cour; et une servante vint à lui, disant: Et toi, tu étais avec Jésus le Galiléen. Et il le nia devant tous, disant: Je ne sais ce que tu dis. Et une autre [servante] le vit, comme il était sorti dans le vestibule; et elle dit à ceux qui étaient là: Celui-ci aussi était avec Jésus le Nazaréen. Et il le nia de nouveau avec serment: Je ne connais pas cet homme! Et un peu après, ceux qui se trouvaient là s’approchèrent et dirent à Pierre: Certainement, toi, tu es aussi de ces gens-là; car aussi ton langage te fait reconnaître. Alors il se mit à faire des imprécations et à jurer: Je ne connais pas cet homme! Et aussitôt le coq chanta. Et Pierre se souvint de la parole de Jésus, qui lui avait dit: Avant que le coq chante, tu me renieras trois fois. Et étant sorti dehors, il pleura amèrement.”

Pierre avait cru en Jésus de tout cœur et l’avait suivi sincèrement, pleinement convaincu que Jésus était son Dieu, son Sauveur, et le Prophète à venir. Mais quand il est allé dans la cour de Pilate et s’est trouvé coincé, il a renié Jésus et l’a même insulté. Pierre n’avait pas idée qu’il finirait par renier Jésus pour se sauver lui-même, mais Jésus connaissait ses faiblesses. C’est pour cela que le Seigneur a parlé de l’évangile du salut à Pierre en lavant ses pieds, lui disant en Jean chapitre 13: “Tu commettras des péchés personnels plus tard. Mais j’ai déjà remis tous ces péchés aussi.”

Pierre a en effet renié Jésus pour sauver sa propre vie, mais c’était précisément le péché que Pierre a commis par faiblesse charnelle, et c’est pour cela que Jésus a lavé ses pieds pour lui rappeler que le Seigneur sauverait tous les disciples de tous leurs péchés charnels. En d’autres termes, Jésus disait à ses disciples: “J’effacerai tous les péchés que vous commettrez à l’avenir. J’ai porté tous vos péchés par mon baptême, et je serai crucifié pour porter toute la condamnation de vos péchés. Je suis votre Sauveur parfait, votre Dieu, et votre Messie. Je suis le Berger qui vais faire l’expiation de tous vos péchés et vous sauver de tous les péchés du monde par mon baptême et mon sang. Je suis votre Berger du salut.” C’est pour implanter cette vérité de l’évangile fermement dans le cœur des disciples que Jésus a lavé leurs pieds à la fête de la pâque.

Même après avoir reçu la rémission des péchés, nous gardons tous notre chair, et donc nous commettons parfois le péché par nos faiblesses. Bien sûr, nous devrions faire de notre mieux pour ne commettre aucun péché dans notre chair, mais de temps en temps, quand nous nous trouvons dans une situation de vie ou de mort comme Pierre, sans même le réaliser nous finissons par mentir et être emportés par nos péchés personnels. C’est ainsi que nous sommes faibles dans la chair. Cependant, même si notre chair est toujours faible et que nous sommes donc liés à commettre le péché aussi longtemps que nous vivons dans ce monde, le Seigneur a remis même le moindre des péchés de tout le monde par son baptême et son sang à la croix, le salut de l’expiation des péchés.

Le sujet ici ce n’est pas un incroyant qui renie que Jésus soit le Sauveur. Plutôt, c’est un croyant qui suit sa chair, car c’est alors qu’il finit par commettre le péché contre la volonté du Seigneur. Les péchés de l’humanité ont pour origine les instincts même de la chair, et donc le Seigneur Jésus savait très bien que c’est avec la chair que les êtres humains commettent le péché. Comme notre Sauveur parfait, Jésus a fait l’expiation complète de chacun de tous nos péchés, et par son baptême, le sang, et sa résurrection, il a expié tous les péchés du monde. Cette œuvre de salut a été accomplie par le baptême et le sang de notre Seigneur; par le premier, Jésus a accepté tous les péchés du monde à travers Jean Baptiste, et par le dernier, il a porté la condamnation de tous ces péchés. C’est l’évangile du salut et de la régénération que le Seigneur avait à l’esprit quand il a dit à la croix: “Tout est accompli!” (Jean 19:30).

Pierre a renié Jésus pas moins de trois fois, et nous pouvons imaginer ici combien Pierre devait se sentir coupable et honteux à chaque fois qu’il reniait le Seigneur. Après tout, il avait juré qu’il ne renierait jamais Jésus. Bien sûr, comme tout le monde, Pierre était aussi faible dans sa chair, et c’est pour cela qu’il a péché en reniant Jésus trois fois, mais malgré cela, cela devait être intolérable pour Pierre de se regarder lui-même. Combien plus de honte Pierre a-t-il dû ressentir quand il a regardé Jésus? Mais Jésus savait tout à l’avance.

C’est pour cela que le Seigneur avait dit à Pierre: “Je sais que tu vas commettre le péché dans ta chair, mais pour que tu ne trébuches pas sur tes péchés et ne devienne de nouveau pécheur pour hésiter à t’approcher de moi, j’ai porté tous tes péchés personnels par mon baptême. Ayant été baptisé, je serai condamné pour tes péchés, et je deviendrai ainsi ton Sauveur, ton Dieu, et ton Berger parfait. Crois en l’évangile de la rémission de tes péchés. Même si tu commets le péché dans ta chair et manques dans la perfection, je t’aime toujours. J’ai déjà expié tous tes péchés par mon baptême. L’évangile de l’expiation des péchés est l’évangile éternel qui a éradiqué tous tes péchés. Mon amour pour toi restera inchangé pour toujours.”

Jésus a donné la parole d’évangile de l’expiation des péchés à Pierre et le reste des disciples ici en Jean chapitre 13 parce que cet évangile était si important pour que chacun croie en Jésus et naisse de nouveau d’eau et d’Esprit. C’est pour cela qu’il leur a dit: “Si je ne te lave, tu n’as pas de part avec moi.”

Maintenant, aux versets 9 et 10 ici, la Bible dit: “Simon Pierre lui dit: Seigneur, non pas mes pieds seulement, mais aussi mes mains et ma tête. Jésus lui dit: Celui qui a tout le corps lavé n’a besoin que de se laver les pieds; mais il est tout net.”

Pensez-vous que vous continuerez de commettre le péché dans votre chair à l’avenir, ou pensez-vous que vous ne commettrez plus aucun péché? Bien sûr que vous allez commettre le péché. Cependant, le Seigneur a dit qu’il a porté même vos péchés futurs par son baptême et les a tous effacés par l’évangile de l’expiation des péchés. Il a dit clairement aux disciples avant de mourir à la croix qu’il avait effacé chacun de tous les péchés personnels du monde, et il a donné la vraie parole d’évangile de l’expiation des péchés à tous ses croyants.

Parce que les faiblesses de la chair sont toujours avec nous, nous ne pouvons que commettre le péché dans ce monde. C’est pour cela que, ayant expié tous les péchés de tout pécheur dans ce monde, notre Seigneur a dit à tous ses croyants par l’évangile de l’expiation des péchés qu’il a effacé tous leurs péchés par son baptême. Jésus a effacé non seulement nos têtes et corps, mis il a aussi lavé nos pieds – c’est-à-dire qu’il a effacé même tous nos péchés futurs. Et c’est l’évangile du baptême de la régénération. Après que Jésus ait été baptisé, Jean Baptiste a attesté: “Voilà l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde!” (Jean 1:29). Vous devez croire cette vérité, que tous les péchés du monde ont été transférés sur Jésus Christ et expiés par lui.

Tout le monde commet le péché dans la chair aussi longtemps qu’il vit dans ce monde. Nous devons admettre cela. Lorsque nos faiblesses humaines sont exposées comme Pierre, nous devons confirmer une fois de plus, par l’évangile de l’expiation des péchés, que notre Seigneur s’est occupé de tous nos péchés en étant baptisé au Jourdain et versant son sang à la croix, réaffirmer ce vrai salut, y croire, et remercier le Seigneur pour cela.

Confessons alors notre foi en cet évangile de l’expiation parfaite et disons au Seigneur qu’il est notre Sauveur et notre Dieu. Je rends toutes grâces au Seigneur. 



Les mauvaises pensées de l’esprit humain


Tous les gens de ce monde commettent des péchés charnels avec leur chair. Ayant hérité la nature pécheresse de leurs parents, certains passent leur vie entière à ne faire que commettre des péchés dans leur corps jusqu’à la mort. Bien que certains fassent de bonnes choses avec leur corps, la plupart des actes des gens sont mauvais.

Jésus dit en Matthieu 15:19-20: “Car c’est du cœur que viennent les mauvaises pensées, meurtres, adultères, fornications, vols, faux témoignages, blasphèmes. Ce sont les choses qui souillent l’homme, mais manger sans s’être lavé les mains ne souille pas l’homme.” Autrement dit, Dieu dit ici que l’homme lui-même est un être souillé, car il y a douze sortes de péchés dans tout cœur humain (Marc 7:21-23).



Chacun et chacune doit admettre sa méchanceté


Avant que nous n’écoutions la parole de Dieu pour naître de nouveau d’eau et d’Esprit, nous devons d’abord admettre devant Dieu que nous sommes des pécheurs complètement dépravés et dire: “Seigneur, tous ces péchés sont en moi. J’ai de tels mauvais désirs dans mon cœur. J’ai les douze sortes de péchés dont la Bible parle.” Cependant, beaucoup de gens ne veulent pas exposer leur méchanceté. Plutôt, ils trouvent des excuses pour eux-mêmes en disant: “Je ne désirais pas faire ce que j’ai fait. J’ai juste eu un défaut de jugement momentané et commis une faute honnête.”

Mais que dit Dieu à propos de l’homme? Il dit clairement que du cœur de l’homme viennent les mauvaises pensées, et que tout ce à quoi chacun pense durant sa vie n’est autre que le mal. Qu’en est-il de vos pensées alors? Sont-elles mauvaises ou bonnes? Réalisez-vous que vos pensées humaines sont mauvaises? Les pensées de l’homme sont effectivement mauvaises comme il est écrit: “Alors l’Eternel vit que la méchanceté de l’homme était grande sur terre, et que toutes les pensées de leur cœur se tournaient continuellement vers le mal” (Genèse 6:5).

Il y a pas mal d’années, un centre commercial en Corée s’est écroulé et beaucoup de gens étaient prisonniers des débris. Quand la nouvelle est sortie, les gens se sont précipités sur les lieux pour chercher leurs proches, mais il y avait aussi beaucoup de spectateurs. Certains pensaient même: “Comment cela se fait-il qu’il n’y ait pas plus de morts? Ils disent que seulement 200 ou 300 personnes sont mortes, mais ce n’est pas assez désastreux pour moi. J’aurais voulu que mille personnes meurent; cela m’aurait aidé à me sentir un peu mieux.” Vous devez réaliser ici combien les pensées de l’homme sont vraiment méchantes. Et vous devez admettre cela. Les victimes de la catastrophe sont mortes sans raison et leur famille a vu leur vie ruinée d’un seul coup, mais parmi les spectateurs, certains pensaient: “J’aurais voulu plus de morts! Je voudrais qu’il y ait plus de catastrophes comme cela. Ne serait-ce pas bien si quelque chose comme cela arrivait au stade de baseball là-bas? J’aimerais bien voir le stade s’écrouler en plein match et écraser des milliers et dizaines de milliers de gens à mort.”

Permettez-moi de vous donner un autre exemple. Quand vous dépassez un accident de voiture sur une autoroute, vous ralentissez volontiers pour voir ce qui se passe. Mais que ressentiriez-vous si l’accident s’avérait mineur? Selon toute vraisemblance, vos yeux curieux seraient déçus. Donc vous pouvez voir combien les pensées de l’homme sont méchantes. Bien sûr, tout le monde se lamente en paroles quand une catastrophe arrive, mais à l’intérieur, certaines personnes pensent: “Je me demande combien sont morts. Des centaines? Des milliers? Le plus serait le mieux pour moi!” C’est, mes chers croyants, la nature de nos cœurs humains. Tout le monde est méchant comme cela avant de naître de nouveau.

Lisons Marc 7:20-23 ensemble: “Et il dit: Ce qui sort de l’homme, c’est là ce qui souille l’homme; car du dedans, du cœur des hommes, sortent les mauvaises pensées, les adultères, les fornications, les meurtres, les vols, la cupidité, les méchancetés, la fraude, l’impudicité, l’œil méchant, les injures, l’orgueil, la folie. Toutes ces mauvaises choses sortent du dedans et souillent l’homme.”



Les désirs meurtriers de l’homme


Dieu dit que tout le monde a des désirs meurtriers dans son cœur. Mais la vaste majorité des gens refuse de reconnaître qu’il y a des désirs meurtriers dans leur cœur, disant à Dieu: “C’est un non-sens! Je n’ai pas de désir meurtrier du tout! Comment peux-tu me dire une chose si absurde?” Alors que ces gens admettent que l’homme est méchant par nature, ils pensent encore que c’est un sujet inapproprié qui ne s’applique pas à eux. Ils disent: “Je ne suis pas si méchant. Dieu parlait des criminels dont on entend parler au journal – gangsters, tueurs en série, kidnappeurs, et ainsi de suite, mais pas de moi. Je suis fondamentalement différent de ces gens. Ils ne sont même pas humains!” Donc dans la colère ils crient: “Nous devrions exterminer ces gens de ce monde. Ils devraient tous être exécutés!”

Cependant, la réalité c’est que ce ne sont pas que les criminels cruels qui arborent des désirs meurtriers dans leur cœur, mais tous les autres sur la planète ont le même désir meurtrier. Le Seigneur a dit que tout le monde a des désirs meurtriers dans le cœur. C’est ce que Dieu nous a réellement dit après avoir regardé au fond de nos cœurs, et nous devons le reconnaître et confesser: “Je suis un pécheur meurtrier.” Dieu dit qu’il y a des mauvaises pensées et des désirs meurtriers dans le cœur humain. Donc admettons tous juste la parole de Dieu. Quand cette génération devient encore plus méchante en cours de route, tout et n’importe quoi que quelqu’un peut prendre pour sa propre protection peut facilement devenir une arme de meurtre, pas juste les couteaux et pistolets. C’est parce que tout le monde a des désirs meurtriers dans son cœur. Les gens se tueront sur la moindre provocation. Bien sûr, cela ne signifie pas que nous devions commencer à nous tuer les uns les autres, mais je dis cela pour illustrer le fait que par nature, nous avons tous ces désirs meurtriers dans notre cœur humain.

Nous devons reconnaître ici que tout le monde est méchant comme cela parce que tout le monde est né avec de tels mauvais désirs. Il n’y a pas du tout certaines personnes qui seraient nées particulièrement méchantes et d’autres pas. Plutôt, tout le monde est né meurtrier et méchant. Quand Dieu a dit que tout être humain est méchant, il l’a dit parce que tout le monde est effectivement méchant. Il n’y a personne qui ne soit pas méchant. La foi correcte nous demande à tous de reconnaître cette parole de Dieu et nous y soumettre. C’est parce que les gens ont des désirs méchants qu’ils les mettent réellement en œuvre dans leurs actes.



Le désir obscène de l’homme


Dieu dit aussi que l’homme a un désir obscène dans son cœur, mais êtes-vous d’accord avec cela? Admettez-vous que vous avez un désir obscène? Tout le monde a un désir envieux dans son cœur. C’est pour cela que l’industrie dite pour “adultes” fleurit tellement dans ce monde. L’on peut facilement gagner de l’argent en diffusant de la pornographie. Même quand d’autres sortes d’affaires souffrent d’une récession, cette industrie en particulier se porte très bien, et c’est parce que le cœur de tout le monde est envieux.



La nature pécheresse des humains porte un fruit pécheur


Un pommier porte des pommes, un poirier porte des poires, un dattier porte des dattes, et un kaki porte des kakis. De même, puisque nous sommes tous nés avec les douze désirs pécheurs dans nos cœurs, nous commettons tous le péché dans nos vies. C’est ce que le Seigneur a dit. Admettez-vous ce que le Seigneur nous a dit ici, que ce qui sort du cœur de l’homme est ce qui souille l’homme? Si nous sommes d’accord avec cette parole de Dieu, alors nous ne pouvons qu’admettre: “Oui, Seigneur. Nous sommes tous une méchante bande de malfaiteurs. Tu as raison.” Et nous devrions admettre cela. Nous devons admettre ce que nous sommes et reconnaître la parole de Dieu. Tout comme Jésus Christ s’est soumis à la volonté de Dieu, les humains doivent aussi reconnaître la parole de Dieu dans la soumission. C’est alors seulement que nous pouvons être sauvés de tous nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par Dieu.

La Corée est un endroit agréable à vivre avec quatre saisons distinctes. Mais les saisons ne changent pas seulement en Corée, mais dans le monde entier, et tout comme chaque saison revient en son temps, les douze désirs pécheurs de nos cœurs reviennent, nous faisant commettre le péché. Cela peut être le meurtre aujourd’hui, l’envie demain, les mauvaises pensées le jour suivant, la fraude le jour après, le vol le jour suivant, la folie le jour après, et le blasphème le jour suivant – la liste des péchés que nous continuons de commettre chaque jour de chaque mois de chaque année est sans fin. Pas un jour ne passe que nous n’ayons commis de péché. C’est pour cela que nous sommes une bande de pécheurs qui ne pouvons que commettre le péché en dépit de prendre constamment la résolution de ne plus jamais le commettre.

Prenez un pommier en illustration. Un pommier ne porte-t-il pas des pommes juste parce qu’il ne le veut pas? Juste parce qu’un pommier pense: “Je ne veux pas porter de pommes”, ne porte-t-il pas de pommes? Non, bien sûr que non. C’est l’ordre naturel des choses qu’un pommier fleurisse au printemps, porte des pommes l’été, et les mûrisse à l’automne pour être récoltées. De même, il appartient à chacun de commettre le péché durant toute sa vie.



L’expiation des péchés a été faite par le baptême de Jésus et son sang à la croix


Regardons à la parole pour voir comment tous ces pécheurs, qui sont une bande de malfaiteurs, peuvent recevoir la rémission des péchés de la part de Dieu et faire l’expiation de tous leurs péchés pour vivre dans la joie. Je vous demande d’écouter l’évangile de l’expiation des péchés attentivement ici pour trouver la réponse à cette question.

Regardant dans l’Ancien Testament, il est écrit en Lévitique 4:27-31: “Et si quelqu’un du peuple du pays a péché par erreur, en faisant à l’égard de l’un des commandements de l’Éternel, ce qui ne doit pas se faire, et s’est rendu coupable, si on lui a fait connaître son péché qu’il a commis, alors il amènera son offrande, une chèvre, une femelle sans défaut, pour son péché qu’il a commis; et il posera sa main sur la tête du sacrifice pour le péché, et égorgera le sacrifice pour le péché au lieu où [l’on égorge] l’holocauste. Et le sacrificateur prendra du sang de la [chèvre] avec son doigt, et le mettra sur les cornes de l’autel de l’holocauste, et il versera tout le sang au pied de l’autel. Et il ôtera toute la graisse, comme la graisse a été ôtée de dessus le sacrifice de prospérités; et le sacrificateur la fera fumer sur l’autel, en odeur agréable à l’Éternel; et le sacrificateur fera propitiation pour lui, et il lui sera pardonné.”

Pendant l’époque de l’Ancien Testament, quand les Israélites péchaient contre Dieu, comment recevaient-ils tous la rémission de leurs péchés? La Bible dit qu’au temps de l’Ancien Testament, quand quelqu’un commettait le péché, cette personne obtenait la rémission de ses péchés en les transférant sur un animal à sacrifier en posant les mains sur sa tête. Il est écrit en Lévitique 1:2-4: “Parle aux fils d’Israël, et dis-leur: Quand un homme d’entre vous présentera une offrande à l’Éternel, vous présenterez votre offrande de bétail, du gros ou du menu bétail. Si son offrande est un holocauste de gros bétail, il la présentera, — un mâle sans défaut; il la présentera à l’entrée de la tente d’assignation, pour être agréé devant l’Éternel. Et il posera sa main sur la tête de l’holocauste, et il sera agréé pour lui, pour faire propitiation pour lui.”

Dieu avait préparé des animaux à sacrifier spécifiquement pour le peuple d’Israël en vue de remettre leurs péchés. Et il est écrit ici: “Il posera sa main sur la tête de l’holocauste.” Dans l’Ancien Testament, poser ses mains sur un animal sacrifié signifiait transférer ses péchés sur l’animal. Maintenant, quand quelqu’un ouvrait la porte de la cour du tabernacle et entrait, la première chose qu’il voyait était l’autel des holocaustes, et cet autel, dans la forme d’une boite à peine plus grande que le pupitre ici, avait une corne sur chacun des quatre coins. C’est là que les Israélites sacrifiaient leurs offrandes pour recevoir la rémission des péchés de la part de Dieu, en posant leurs mains sur la tête de l’animal sacrifié et transférant ainsi leurs péchés, puis en tuant l’animal.

Dieu dit en Lévitique: “Il posera sa main sur la tête de l’holocauste, et il sera agréé pour lui, pour faire propitiation pour lui.” Quand un Israélite posait ses mains sur son animal sacrifié, ses péchés étaient transférés sur l’animal, et ayant ainsi transféré ses péchés par l’imposition de ses mains, cet animal était accepté à sa place pour faire l’expiation pour lui. Le pécheur coupait alors la gorge de l’animal et prenait son sang. Le sacrificateur, à son tour, mettait de ce sang sur les cornes de l’autel des holocaustes, coupait la chair de l’animal en morceaux, mettait la chair sur l’autel, jetait toutes les entrailles impures et les déchets, et brûlait la chair par le feu pour offrir son parfum à Dieu. C’est ainsi que les Israélites obtenaient la rémission de tous leurs péchés. C’était le sacrifice par lequel le peuple d’Israël était remis de tous ses péchés quotidiens.

De plus, le peuple d’Israël avait un autre rite sacrificiel qui permettait de faire l’expiation des péchés annuels, et ce sacrifice du jour de l’expiation avait différents aspects différents des sacrifice quotidiens. Avant tout, alors que c’était le pécheur individuel qui transférait ses péchés sur un animal sans défaut quand l’expiation était faite pour ses péchés quotidiens, pour le sacrifice annuel du jour de l’expiation, c’est le souverain sacrificateur qui posait ses mains sur l’animal sacrificiel pour le peuple d’Israël tout entier et transférait leurs péchés sur l’animal alors que tous regardaient. Une autre différence c’est que le souverain sacrificateur amenait le sang du sacrifice dans le lieu très saint et aspergeait sept fois le propitiatoire sur le côté est. De cette façon, le dixième jour du septième mois, le souverain sacrificateur faisait l’expiation de tous les péchés annuels pour le peuple d’Israël (Lévitique 16:5-27).

Maintenant, nous devons orienter notre attention et découvrir comment le système sacrificiel de l’expiation de l’Ancien Testament a été accompli dans le Nouveau Testament, et comment la règle éternelle de Dieu a été observée et transmise sans changer.

Pourquoi Jésus Christ devait-il mourir à la croix? Quel mal Dieu a-t-il fait sur la terre pour qu’il soit crucifié à mort? Qui a obligé Jésus Christ à mourir sur la croix? Quand tous les pécheurs de ce monde étaient prisonniers du péché – cela implique réellement ni plus ni moins vous et moi – Jésus Christ est venu sur cette terre pour sauver les pécheurs, une bande de malfaiteurs, de toute la condamnation du péché. Alors, il a été baptisé par Jean Baptiste au Jourdain pour faire l’expiation de vos péchés et des miens, et à notre place il a porté la punition du péché que nous tous aurions dû porter nous-mêmes. Le fait que Jésus ait été baptisé et ait versé son sang à la croix est pareil aux rites du sacrifice de l’Ancien Testament pour le péché, dans lequel les mains étaient posées sur la tête de l’animal sacrifié pour qu’il soit tué devant l’autel des holocaustes.

Pendant le temps de l’Ancien Testament, les Israélites posaient effectivement leurs mains sur la tête de l’animal sacrifié et confessaient leurs péchés, et pour être remis de tous leurs péchés, ils coupaient la gorge de l’animal sur lequel ils avaient transféré leurs péchés, prenaient son sang, et sacrifiaient cette offrande à Dieu pour faire l’expiation des péchés. Il a été baptisé et a versé son sang à la croix à mort afin que Dieu expie tous vos péchés et les miens, et pour nous sauver de tous nos péchés. 

Ce n’est pas faux de dire que vous et moi sommes vraiment responsables de la mort de Jésus Christ. Réfléchissez à ce qui est arrivé aux animaux sacrifiés sans défaut de l’Ancien Testament. Ces animaux savaient-ils même ce qu’était le péché? Non, bien sûr que non; aucun animal ne connaît le péché. Mais les Israélites posaient leurs mains sur ces animaux pour transférer leurs péchés dessus. Clairement, alors, il doit y avoir eu un événement similaire dans lequel Jésus Christ aurait accepté tous les péchés de la race humaine sur son propre corps.

Fondamentalement parlant, Jésus Christ était le fils de Dieu sans péché, et il n’a jamais commis aucun péché du tout. Mais pour porter tous les péchés de l’humanité et du monde, il a été baptisé au Jourdain à l’âge de 30 ans, et cela se faisait afin de faire l’expiation de tous les péchés de la race humaine. C’est parce que Jésus avait ainsi accepté tous nos péchés au Jourdain qu’il a été crucifié à mort. Tous ces ministères étaient l’œuvre du salut faite pour expier tous les péchés de chacun des pécheurs. Cette scène est rapportée en Matthieu chapitre 3.



Le commencement de l’évangile de l’expiation des péchés


Lisons maintenant tous Matthieu 3:13-16 ici: “Alors Jésus vient de Galilée au Jourdain auprès de Jean, pour être baptisé par lui; mais Jean l’en empêchait fort, disant: Moi, j’ai besoin d’être baptisé par toi, et toi, tu viens à moi! Et Jésus, répondant, lui dit: Laisse faire maintenant, car ainsi il nous est convenable d’accomplir toute justice. Alors il le laissa faire. Et Jésus, ayant été baptisé, monta aussitôt, s’éloignant de l’eau; et voici, les cieux lui furent ouverts, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe, et venir sur lui.”

C’est absolument impératif pour nous tous de comprendre pourquoi Jésus a été baptisé à l’âge de 30 ans. C’est pour la rémission de tous les péchés de l’humanité et accomplir toute la justice de Dieu que Jésus a été baptisé. Pour sauver la race humaine entière de tous ses péchés, Jésus lui-même sans défaut a été personnellement baptisé par Jean Baptiste. Et en faisant cela, il a porté tous les péchés de ce monde, les a tous remis, et a sauvé tous les êtres humains. Mais pour recevoir la rémission des péchés, nous devons croire en cette vérité. Le départ est que nous croyions en cette vérité.

Quelle est la signification du baptême? Sa signification est la même que l’imposition des mains de l’Ancien Testament. Dans l’Ancien Testament, c’est l’animal sacrifié qui porté les péchés des Israélites par l’imposition soit des mains du pécheur individuel soit des mains du souverain sacrificateur, mais dans le Nouveau Testament, quand Jésus Christ lui-même est venu sur la terre pour nous sauver, il a pris personnellement et porté tous nos péchés à travers l’imposition des mains de Jean Baptiste. A ce moment-là, Dieu le Père avait suscité Jean Baptiste pour être le seul représentant de la race humaine entière, et il l’a amené à baptiser Jésus pour tous les êtres humains. Spirituellement parlant, le mot “baptême” signifie “transférer, transmettre, ensevelir, laver,” et toutes ces significations se trouvent aussi incluses dans “l’imposition des mains.”

Maintenant, réalisez-vous pourquoi Jésus Christ devait recevoir le baptême d’expiation des péchés de la part de Jean Baptiste quand il est venu sur la terre? Croyez-vous en Jésus avec cette compréhension? Jésus a été baptisé pour porter tous les péchés du monde sur son propre corps, chacun de tous les péchés que vous et moi ainsi que toute la race humaine entière commettons dans nos corps et cœurs jusqu’au jour de notre mort comme une bande de malfaiteurs. C’est pour accomplir l’évangile de l’expiation des péchés que Jésus a été baptisé par Jean Baptiste.

Jésus a dit en Matthieu 3:15: “Ainsi il nous est convenable d’accomplir toute justice.” Accomplir toute justice ici signifie rendre chacun sans péché et libérer chacun de tous les péchés du monde. En d’autres termes, Jésus Christ a été baptisé par Jean Baptiste pour la cause des pécheurs. Comme vu en Matthieu 3:13-17, quand Jésus Christ a été baptisé au Jourdain, tous les péchés de l’humanité ont été transférés sur lui. Et ayant porté les péchés de tout le monde à ce moment-là, Jésus Christ est mort à la croix trois ans plus tard, et il est ressuscité des morts après trois jours. Pour expier tous les péchés de ce monde, il a été baptisé une fois pour toutes, est mort à la croix une fois pour toutes, et ressuscité des morts une fois pour toutes. Pour tous ceux qui désirent recevoir la rémission des péchés de la part de Dieu, pour tous ses croyants, Jésus a amené le salut une fois pour toutes.

Jésus devait porter une couronne d’épines, être jugé dans la cour de Pilate et crucifié comme un criminel, et verser tout son sang à mort. Pourquoi Jésus devait-il donc souffrir comme cela? C’est parce qu’il a porté les péchés de tout le monde sur la planète par son baptême, parce qu’il a pris sur lui ni plus ni moins vos péchés et les miens, Jésus a dû mourir sur la croix comme cela.

Nous devons tous croire en cette parole du salut et remercier Dieu de nous avoir sauvés de cette façon. Jésus n’aurait pas pu nous sauver des péchés du monde autrement que par cette méthode – c’est-à-dire en étant baptisé, crucifié, et ressuscité. Quand Jésus Christ a été baptisé par Jean Baptiste pour accepter les péchés du monde, il les a tous enlevés, il nous a sauvés de tous les péchés du monde, et il nous a délivré nous tous ses croyants. Certaines personnes peuvent penser: “Jésus n’a-t-il pas enlevé seulement notre péché originel?” Mais ce ne sont que leurs propres pensées; Dieu a clairement écrit dans la Bible que Jean Baptiste a transféré tous les péchés du monde sur Jésus quand il l’a baptisé, que Jésus les a tous portés, et qu’il a expié tous les péchés de l’humanité. Jésus lui-même dit en Matthieu 3:15: “Laisse faire maintenant, car ainsi il nous est convenable d’accomplir toute justice.” Le fait que le Seigneur ait accompli toute justice signifie qu’il a expié tous les péchés du monde.

Jésus a-t-il enlevé les péchés personnels de tout le monde? Il a effectivement tout enlevé. Pour trouver la preuve de cela, regardons d’abord dans l’Ancien Testament et examinons le sacrifice du jour de l’expiation et le rôle du souverain sacrificateur tel que décrit en Lévitique chapitre 6.



Le sacrifice qui a expié tous les péchés annuels de tout le peuple d’Israël entier


Il est écrit en Lévitique 16:6-10: “Et il prendra les deux boucs, et les placera devant l’Éternel, à l’entrée de la tente d’assignation. Et Aaron jettera le sort sur les deux boucs, un sort pour l’Éternel et un sort pour azazel. Et Aaron présentera le bouc sur lequel le sort sera tombé pour l’Éternel, et en fera un sacrifice pour le péché. Et le bouc sur lequel le sort sera tombé pour azazel, sera placé vivant devant l’Éternel, afin de faire propitiation sur lui, pour l’envoyer au désert pour être azazel.” Ici, la Bible décrit comment Aaron sacrifiait un taureau comme son offrande pour le péché et prenait deux boucs pour les offrir à Dieu à la porte du tabernacle de la rencontre. Il est écrit ici: “Aaron jettera le sort sur les deux boucs, un sort pour l’Éternel et un sort pour azazel.” Pour sauver le peuple d’Israël, Aaron avait besoin d’un bouc émissaire.

Selon le système sacrificiel établi par Dieu dans l’Ancien Testament, un individu pouvait transférer ses péchés quotidiens sur un animal sacrifié en posant personnellement ses mains sur sa tête, mais les péchés annuels de tout le peuple d’Israël étaient transférés par le souverain sacrificateur à leur place le dixième jour du septième mois. Il est écrit en Lévitique 16:29-31: “Et ceci sera pour vous un statut perpétuel: au septième mois, le dixième [jour] du mois, vous affligerez vos âmes, et vous ne ferez aucune œuvre, tant l’Israélite de naissance que l’étranger qui séjourne au milieu de vous; car, en ce jour-là, il sera fait propitiation pour vous, afin de vous purifier: [et] vous serez purs de tous vos péchés devant l’Éternel. Ce sera pour vous un sabbat de repos, et vous affligerez vos âmes; [c’est] un statut perpétuel.”

Quand le peuple d’Israël apportait les péchés quotidiens au tabernacle, ils confessaient leurs péchés et les transféraient sur un animal sacrifié en posant leurs mains sur sa tête, coupaient sa gorge et prenaient son sang, puis donnaient ce sang au sacrificateur. Ayant accepté les péchés par l’imposition des mains, cet animal était alors mis à mort pour les expier. Dieu acceptait alors cet animal sacrifié à la place de demander la mort des Israélites. Les animaux purs spécifiés par Dieu, comme les agneaux, boucs, chèvres, et taureaux étaient acceptables comme offrandes sacrifiées, et Dieu acceptait chaque sacrifice qui était offert selon ces conditions.

Puisque Dieu était miséricordieux, il voulait sauver le peuple d’Israël, et donc il a permis aux pécheurs de transférer leurs péchés sur un animal sacrifié et laisser cet animal être mis à mort à leur place. Ainsi, le système sacrificiel de l’Ancien Testament amenait la rémission des péchés aux Israélites alors qu’ils transféraient les péchés sur un agneau ou un bouc en posant leurs mains sur sa tête, tuaient cet animal et prenaient son sang, et donnaient ce sang au sacrificateur.

Bien que le peuple d’Israël ait été supposé obtenir la rémission des péchés quotidiens de cette façon, c’était pratiquement impossible pour eux de faire autant de sacrifices au quotidien. Donc le dixième jour du septième mois, le souverain sacrificateur, posant ses mains sur un bouc émissaire pour tout le peuple d’Israël entier, transférait tous les péchés annuels sur l’animal sacrifié une fois pour toutes. Que faisait alors exactement le souverain sacrificateur? D’abord, Aaron posait ses mains sur la tête du bouc et confessait tous les péchés que les Israélites avaient commis durant l’année, disant: “Le peuple d’Israël a commis le meurtre, l’adultère, et le vol. Ils ont été jaloux, ils se sont querellés entre eux, et ils ont rendu de faux témoignages.” Puis il coupait la gorge de l’animal sacrifié, prenait son sang, emmenait ce sans dans le lieu très saint lui-même, et en aspergeait sept fois. Le chiffre sept dans la Bible désigne la perfection. La première chose que le souverain sacrificateur faisait c’était transférer tous les péchés annuels de tout le peuple d’Israël entier sur l’animal sacrifié, et c’est après cela que l’animal était sacrifié et mis à mort à leur place.

Puisque Dieu est juste, afin de sauver le peuple d’Israël de tous les péchés charnels, il a sacrifié un animal à leur place. Il l’a fait parce qu’il est miséricordieux. Donc, alors que le souverain sacrificateur aspergeait le sang du sacrifice sept fois sur le propitiatoire du côté est, tous les péchés annuels du peuple d’Israël entier était effacés en un jour, le dixième jour du septième mois.

Chaque année, le dixième jour du septième mois, le peuple d’Israël faisait le sacrifice du jour de l’expiation, et ce jour-là deux boucs étaient offerts. L’un d’eux est appelé “bouc émissaire,” qui signifie “être relâché” et ce bouc émissaire de l’Ancien Testament est l’ombre de Jésus Christ dans le Nouveau Testament. Comme le dit la Bible: “Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle” (Jean 3:16).

Cela signifie que Dieu nous a donné son Fils pour être notre agneau sacrifié. En d’autres termes, Jésus est venu vers nous comme le Sauveur qui allait porter tous les péchés du monde en étant baptisé par Jean Baptiste et nous sauver de tout péché. C’est pour cela qu’il est appelé le Messie, c’est-à-dire le Sauveur. Donc, le nom “Jésus Christ” désigne le Roi de tous les rois qui est venu sauver les pécheurs. Autrement dit, tout comme le peuple d’Israël était remis de tous ses péchés annuels le jour de l’expiation dans l’Ancien Testament, dans le Nouveau Testament, Jésus Christ est venu sur la terre il y a plus de 2000 ans, a été baptisé pour porter tous les péchés de la race humaine entière, et a fait l’expiation de chacun de tous les péchés en versant son sang à la croix.

Lisons Lévitique 16:21-22 ensemble ici: “Et Aaron posera ses deux mains sur la tête du bouc vivant, et confessera sur lui toutes les iniquités des fils d’Israël et toutes leurs transgressions, selon tous leurs péchés; il les mettra sur la tête du bouc, et l’enverra au désert par un homme qui se tiendra prêt [pour cela]; et le bouc portera sur lui toutes leurs iniquités dans une terre inhabitée; et l’homme laissera aller le bouc dans le désert.”

Comme c’est écrit en Lévitique chapitre 1, ce passage montre aussi clairement que les péchés des Israélites étaient transférés sur l’animal sacrifié par l’imposition des mains d’Aaron. Quand la Bible parle de “toutes les iniquités des fils d’Israël” ici en Lévitique 16:21, les iniquités désignent tous les péchés commis par les Israélites que ce soit dans leur cœur ou dans leurs actes, et le souverain sacrificateur transférait toutes ces iniquités sur le bouc émissaire en posant les mains sur sa tête.



A partir de la loi, vous devez reconnaître toutes les conséquences de vos péchés


La loi de Dieu est composée de 613 règles et commandements. En réalité, cependant, nous avons tous manqué de faire ce que Dieu nous a dit de faire et fait ce qu’il nous a dit de ne pas faire. Donc nous sommes tous pécheurs. La Bible dit que Dieu nous a donné la loi pour que nous réalisions nos péchés (Romains 3:20), et cela signifie que Dieu nous a donné la loi pour nous enseigner que nous sommes pécheurs. En d’autres termes, la loi ne nous a pas été donnée en supposant que nous soyons capables de l’observer entièrement, et donc devrions l’observer, mais plutôt, elle nous a été donnée pour que nous réalisions nos péchés. Dieu ne nous a pas donné la loi pour observer chaque règle à la perfection, comme si c’était possible. Observer toute la loi est simplement hors de notre portée; c’est comme attendre d’une bête qu’elle se comporte comme un être humain. Donc le seul but de la loi était de nous faire réaliser nos péchés, pas de l’observer parfaitement.

Autrement dit, Dieu nous a donné la loi parce que même si nous étions des pécheurs complètement dépravés, nous ne le réalisions pas nous-mêmes. A travers la loi, Dieu nous dit: “Vous êtes meurtriers et adultères, et vos pensées sont toujours méchantes.” Dieu a dit à tout le monde de ne pas commettre le meurtre, mais c’est dans la nature de l’être humain de commettre le meurtre dans son cœur et parfois même de le traduire en actes. Maintenant, quand quelqu’un fait ce que Dieu lui a dit de ne pas faire à travers la loi, il réalise qu’il a fait quelque chose de mal, qu’il a commis le péché, et qu’il est donc pécheur. En d’autres termes, c’est quand nous faisons quelque chose d’interdit que nous réalisons que nous sommes pécheurs.

Donc, dans l’Ancien Testament, pour sauver tout le peuple d’Israël de ses péchés, Dieu a permis à Aaron de faire le sacrifice du jour de l’expiation, et en portant cette responsabilité et accomplissant ce sacerdoce, Aaron donnait la possibilité à tous les Israélites de faire l’expiation de leurs péchés annuels. Comme mentionné, il y avait deux animaux offerts le jour de l’expiation, et l’un d’eux était sacrifié à Dieu dans le tabernacle après qu’Aaron ait transféré les péchés des Israélites dessus par l’imposition des mains, alors que l’autre bouc était relâché vivant dans le désert. Aaron posait aussi ses mains sur la tête du deuxième bouc pour transférer les péchés des Israélites, mais il l’a fait pendant qu’ils regardaient. Avec ses mains posées sur la tête du bouc, Aaron confessait tous les péchés annuels du peuple d’Israël, puis il donnait le bouc émissaire à un homme désigné pour l’emmener dans le désert.

Le pays de Palestine est un désert aride, et le bouc émissaire était conduit dans un tel désert aride sans fin et abandonné là. Quand le peuple d’Israël voyait ce bouc portant leurs péchés annuels loin dans le désert, ils savaient que leurs péchés étaient terminés et trouvaient le repos dans leur cœur, alors que le bouc émissaire périssait finalement quelque part dans le désert aride. Après avoir erré dans le désert, le bouc périssait en portant les péchés annuels du peuple d’Israël, et par cette mort il faisait l’expiation de tous leurs péchés.

Maintenant, Dieu nous dit que Jésus est notre propre bouc émissaire, et que par le baptême de Jésus et son sang, Dieu lui-même a remis tous nos péchés quotidiens et les péchés de notre vie entière. Jésus est Dieu lui-même et notre Sauveur. Il est le Fils de Dieu qui est venu nous sauver de tous les péchés du monde, et il est le Créateur qui nous a faits. Etant venu pour nous sauver de tous les péchés du monde que nous commettons dans la chair, Jésus devait être baptisé par Jean Baptiste pour faire l’expiation non seulement de nos péchés quotidiens mais de tous les péchés que nous avons jamais commis et allons commettre dans ce monde, que ce soit dans nos cœurs ou notre chair, et pour accomplir toute la justice de Dieu.

Trois ans avant de mourir à la croix, quand Jésus Christ a commencé son ministère public sur terre à l’âge de 30 ans, la toute première chose qu’il a faite était de prendre tous les péchés du monde au Jourdain par le biais de Jean Baptiste, et c’est à partir de ce moment que le Seigneur a commencé à travailler pour accomplir le salut de la race humaine et la rémission de ses péchés.

Entré dans le Jourdain jusqu’à la poitrine, Jean Baptiste a baptisé Jésus en posant ses mains sur sa tête et l’immergeant dans l’eau. Ce baptême ici ne représente rien d’autre que l’imposition des mains de l’Ancien Testament, et c’est le moyen par lequel Jésus a porté les péchés de l’humanité. Et le fait que Jésus soit venu dans l’eau implique sa mort, alors que sa sortie de l’eau désigne sa résurrection. En recevant le baptême de Jean Baptiste, Jésus Christ a posé le fondement correspondant pour accomplir toute justice par ces trois œuvres.

Nous sommes sauvés seulement si nous nous soumettons à la parole par laquelle Jésus nous a sauvés. Dieu a décidé de nous sauver par Jésus Christ de cette façon, et il a accompli notre salut dans le Nouveau Testament selon la parole de son alliance promise dans l’Ancien Testament. Et Jésus Christ a porté tous les péchés du monde et les a amenés à la croix.

Il est écrit en Jean 1:29: “Le jour suivant, Jean voyant Jésus venir vers lui s’écria: Voilà l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde!” Jean Baptiste atteste ici que Jésus Christ a enlevé les péchés de ce monde. Tous les péchés de la race humaine entière ont été transférés sur Jésus Christ quand il a été baptisé. Croyez cela! Vous recevrez alors certainement la rémission des péchés par la foi. Nous devons tous avoir foi en la parole de Dieu. Mettant de côté nos propres pensées et conceptions bornées, nous devons nous soumettre à la parole de Dieu qui proclame que Jésus a enlevé les péchés du monde, et nous devons croire en cette parole sans aucun doute.

Le fait que Jésus ait enlevé tous les péchés de ce monde une fois pour toutes signifie la même chose que la rémission des péchés qui a accompli toute la justice de Dieu. Et “l’imposition des mains” et “le baptême” ici désignent tous deux la même chose. “Tout,” “tous,” et “le tout” sont des mots différents mais leur signification est la même. De même, l’imposition des mains de l’Ancien Testament est la même chose que le baptême du Nouveau Testament que Jésus a reçu sous la forme d’une imposition des mains, et c’est par ce baptême de Jésus que nos péchés ont été effacés. La Bible dit que Jésus Christ a été baptisé et condamné à la croix à notre place pour l’expiation de nos péchés, et nous avons été sauvés en croyant en cet évangile original.

Que sont alors les péchés du monde que Jésus a enlevés? La Bible dit que les péchés depuis notre naissance du ventre de notre mère et tous les désirs pécheurs qui se trouvent dans nos cœurs humains comme les mauvaises pensées, le vol, la jalousie, le conflit, la haine, l’orgueil, la folie, font partie des péchés du monde, tout comme toutes les transgressions et iniquités personnelles que nous avons commises et commettrons à cause de nos faiblesses, que ce soit en actes ou dans nos cœurs. Chaque péché, en d’autres termes, appartient aux péchés du monde.

Il est écrit en Romains 6:23: “Car le salaire du péché c’est la mort, mais le don de Dieu c’est la vie éternelle en Christ Jésus notre Seigneur.” La Bible dit aussi en Hébreux 9:22: “Sans effusion de sang il n’y a point de rémission.” Comme la parole de Dieu le dit ici, le salaire de tout péché doit être payé sans faute. Mais la Bible dit aussi que lorsque Jésus Christ est venu sur cette terre pour nous sauver de tous nos péchés, il a payé le salaire de tout péché une fois pour toutes par sa propre vie, faisant ainsi l’expiation pour tous les péchés de chacun dans ce monde. La rémission des péchés est donc reçue en croyant au baptême et son sang, et en croyant que Jésus est Dieu lui-même et le Sauveur.



L’expiation des péchés de demain


Chaque péché que nous avons commis et que nous allons commettre jusqu’à la fin de nos vies appartient aux péchés du monde, indépendamment du moment où il est commis. D’hier à aujourd’hui et demain, du berceau à la tombe, tous les péchés commis appartiennent aux péchés du monde, et la Bible dit que tous ces péchés ont été transférés sur Jésus Christ par son baptême, et le Seigneur les a enlevés pour nous. Chacun des péchés que nous commettons jusqu’au moment de notre mort est inclus dans les péchés du monde.

Nous sommes sauvés seulement si nous croyons en cet évangile original de Dieu et nous soumettons à sa parole écrite, et la rémission des péchés se reçoit seulement si nous rejetons nos propres pensées bornées. Mais certaines personnes peuvent demander avec entêtement: “Comment Jésus a-t-il pu prendre les péchés que je n’ai même pas encore commis?” Je voudrais demander à ces gens en retour: “Jésus Christ doit-il alors descendre vers nous et verser son sang pour expier nos péchés à chaque fois que nous commettons le péché?”

Mes chers croyants, pour naître de nouveau, vous devez suivre la loi de l’expiation des péchés, car la Bible dit clairement: “Sans effusion de sang il n’y a point de rémission” (Hébreux 9:22). Dans l’Ancien Testament, pour que quelqu’un reçoive la rémission des péchés, il était absolument impératif que cette personne pose ses mains sur la tête de l’animal sacrifié pour transférer les péchés dessus et tue l’animal. C’est seulement quand le salaire de ses péchés était ainsi payé que la personne était sauvée. De même, le Fils de Dieu est venu sur la terre pour sauver la race humaine entière du péché; pour expier tous nos péchés, il les a tous portés en étant baptisé, a versé son sang à la croix, est ressuscité des morts après trois jours, et monté au ciel; et il est maintenant assis à la droite du trône de Dieu le Père comme notre Sauveur éternel.

Pour recevoir la rémission des péchés, nous devons rejeter nos propres idées rigides et rejeter la notion religieuse que le pardon de nos péchés doit se rechercher sur une base quotidienne. Nous devons recevoir le salut de l’expiation des péchés une fois pour toutes; nous ne pouvons pas recevoir la rémission des péchés sur une base quotidienne en faisant des prières de repentance. Par le baptême de Jésus, Dieu le Père a transféré tous les péchés du monde sur son Fils une fois pour toutes, et ayant mis tous ces péchés du monde sur le corps de son Fils, Dieu le Père l’a fait crucifier pour être condamné à notre place, l’a ressuscité des morts, et a ainsi remis tous nos péchés.

Le Seigneur a dit en Esaïe chapitre 53 qu’il a mis toutes nos iniquités sur Jésus, chacune des iniquités de chacun dans ce monde, comme il est écrit:

“Certainement, lui, a porté nos langueurs, 

Et s’est chargé de nos douleurs; 

Et nous, nous l’avons estimé battu, 

Frappé de Dieu, et affligé; 

Mais il a été blessé pour nos transgressions, 

Il a été meurtri pour nos iniquités; 

Le châtiment de notre paix a été sur lui, 

Et par ses meurtrissures nous sommes guéris. 

Nous avons tous été errants comme des brebis, 

Nous nous sommes tournés chacun vers son propre chemin, 

Et l’Éternel a fait tomber sur lui l’iniquité de nous tous.” (Esaïe 53:4-6).

Ailleurs dans le Nouveau Testament, Ephésiens 1:4 dit: “En lui, il nous a élus avant la fondation du monde.” Dieu dit ici qu’il nous a élus en Christ avant la fondation du monde pour faire de nous son propre peuple juste et sans défaut. Donc, nous devons croire en cette parole de l’eau, du sang, et de l’Esprit donnée par Dieu et nous soumettre à elle peu importe notre propre pensée.

Dieu nous dit ici que Jésus Christ, son agneau, a enlevé tous les péchés du monde et les a tous remis, et c’est en effet ce qui est arrivé. Hébreux 10:1 dit: “Car la loi, ayant l’ombre des biens à venir, non l’image même des choses, ne peut jamais, par les mêmes sacrifices que l’on offre continuellement chaque année, rendre parfaits ceux qui s’approchent.” Cela signifie que poser les mains sur un agneau ou un taureau et le sacrifier jour après jour ne peut pas nous rendre parfaits. Comme la loi est l’ombre des bonnes choses à venir, elle n’est pas parfaite seule, et donc le Messie à venir, Jésus Christ lui-même, a porté tous les péchés du monde une fois pour toutes par son baptême reçu de Jean Baptiste, tout comme le souverain sacrificateur transférait les péchés annuels du peuple d’Israël une fois pour toutes. Et le Seigneur a effectivement enlevé tous les péchés du monde en étant baptisé et crucifié.

C’est pour cela que la Bible dit en Hébreux 10:9-18: “alors il dit: Voici, je viens pour faire ta volonté. Il ôte le premier afin d’établir le second. C’est par cette volonté que nous avons été sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus Christ [faite] une fois pour toutes. — Et tout sacrificateur se tient debout chaque jour, faisant le service et offrant souvent les mêmes sacrifices qui ne peuvent jamais ôter les péchés; mais celui-ci, ayant offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis à perpétuité à la droite de Dieu, attendant désormais jusqu’à ce que ses ennemis soient mis pour marchepied de ses pieds. Car, par une seule offrande, il a rendu parfaits à perpétuité ceux qui sont sanctifiés. Et l’Esprit Saint aussi nous en rend témoignage; car, après avoir dit: C’est ici l’alliance que j’établirai pour eux après ces jours-là, dit le Seigneur: En mettant mes lois dans leurs cœurs, je les écrirai aussi sur leurs entendements, [il dit]: Et je ne me souviendrai plus jamais de leurs péchés ni de leurs iniquités. Or, là où il y a rémission de ces choses, il n’y a plus d’offrande pour le péché.” Je crois cette parole de tout mon cœur, que le Seigneur nous a effectivement sauvés de tous nos péchés par son baptême et son sang à la croix.



Le salut et la régénération de l’eau et de l’Esprit gravés dans nos cœurs et nos pensées


Mes chers croyants, croyez-vous que Jésus Christ nous a sauvés comme cela en étant baptisé et versant son sang à la croix? Vous soumettez-vous à cette parole de Dieu par la foi? Nous sommes nés de nouveau seulement si nous nous soumettons à cette parole. Nous recevons la rémission des péchés en croyant que Jésus Christ a expié tous nos péchés par l’évangile d’expiation. Ce n’est pas en vivant vertueusement chaque jour que nous recevons la rémission des péchés, mais c’est en croyant en ce que Dieu a fait pour nous que la rémission des péchés s’obtient. Nous sommes remis de tous nos péchés et devenons des justes seulement en croyant que Jésus Christ a pris tous nos péchés au Jourdain en étant baptisé, et qu’il a porté à la croix toute la condamnation que vous et moi aurions dû porter. Croyez-vous cela?

Le baptême de Jésus, sa mort à la croix, et sa résurrection constituent l’œuvre de salut qui a donné la possibilité à chacun de recevoir la rémission de tous les péchés de la part de Dieu, et c’est la loi de salut du Seigneur et son amour. Bien que Dieu nous aime, il ne nous aime pas pour nous tolérer même si nous restons dans notre état pécheur. Plutôt, puisque Dieu est juste, il nous a rendus justes par le sacrifice de son Fils, en lui faisant recevoir le baptême afin d’expier tous nos péchés. Pour nous rendre sans péché, Dieu a envoyé son propre Fils unique Jésus Christ sur la terre; en faisant que Jésus reçoive le baptême de Jean Baptiste, le Père a transféré tous nos péchés sur le Fils, et en condamnant son Fils Jésus Christ à notre place, le Père a enlevé notre condamnation. Le fait que Dieu nous ait rendus sans péché et justes, et nous ait accepté comme ses propres enfants est le salut même que Dieu lui-même nous a apporté par l’eau et le sang, et son amour agape. 

Dieu dit en Hébreux 10:16: “Je mettrai mes lois dans leurs cœurs, et les écrirai dans leurs entendements.” Sommes-nous alors pécheurs dans nos cœurs et pensées, ou sommes-nous justes? Nous tous qui obéissons à la parole de Dieu somme justes. Jésus Christ a enlevé tous nos péchés et a été condamné pour tous. Il est notre Sauveur. Certains d’entre nous peuvent penser: “Comment pouvons-nous dire que nous sommes justes alors que nous commettons toujours du péché chaque jour? Ne sommes-nous pas pécheurs alors?” Cependant, si nous nous soumettons à la parole de Dieu tout comme Jésus Christ s’est soumis lui-même à la parole de Dieu, alors nous deviendrons tous justes.

Avant de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nos cœurs étaient aussi pécheurs. Cependant, une fois que nous avons accepté l’évangile de l’expiation des péchés de Jésus Christ, nous avons été sauvés de tous nos péchés. Quand nous ne connaissions pas cet évangile de l’expiation des péchés, nous étions pécheurs. Mais nous sommes maintenant devenus justes en croyant que Dieu nous a sauvés par l’évangile de l’expiation des péchés, et en nous soumettant à ce salut. C’est la foi même dont l’apôtre Paul parle, dans laquelle on est justifié par la foi, et c’est la foi qui nous rend juste en croyant en l’évangile de l’expiation des péchés.

L’apôtre Paul écrit aussi qu’Abraham n’est pas devenu un homme juste et le père de la foi par ses propres actes, mais en croyant en la parole donnée par Dieu et se soumettant lui-même à cette parole de grâce. Tout comme Hébreux 10:18 dit: “Là où il y a rémission, il n’y a plus d’offrande pour ce péché,” Dieu a effectivement accompli entièrement notre salut, pour que nous ne soyons plus jamais liés par le péché.

Ailleurs en Philippiens chapitre 2, la Bible dit aussi: “Qu’il y ait donc en vous cette pensée qui a été aussi dans le christ Jésus, lequel, étant en forme de Dieu, n’a pas regardé comme un objet à ravir d’être égal à Dieu, mais s’est anéanti lui-même, prenant la forme d’esclave, étant fait à la ressemblance des hommes; et, étant trouvé en figure comme un homme, il s’est abaissé lui-même, étant devenu obéissant jusqu’à la mort, et à la mort de la croix. C’est pourquoi aussi Dieu l’a haut élevé et lui a donné un nom au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus se ploie tout genou des êtres célestes, et terrestres, et infernaux, et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père” (Philippiens 2:5-11).

Se dépouillant lui-même de toute réputation, Jésus Christ a pris la forme d’un serviteur, et étant trouvé sous l’apparence d’un homme, il s’est humilié et a obéi à la volonté du Père jusqu’à la mort, le tout pour nous sauver. C’est pour cela que nous louons Jésus Christ comme notre Dieu, notre Sauveur, et notre Roi. Nous donnons toute gloire à Dieu le Père et louons Jésus Christ en même temps précisément parce que Jésus Christ a obéi à la volonté du Père. Si Jésus Christ n’avait pas obéi à la volonté du Père, le Fils de Dieu n’aurait pas reçu la gloire. Cependant, en dépit d’avoir été Fils de Dieu, Jésus s’est confié et a obéi à la volonté de Dieu jusqu’à la mort, et c’est pour cela qu’il a reçu et recevra éternellement la gloire de toute créature et des êtres humains.

La Bible dit que Jésus est devenu l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde, et qu’il a porté tous vos péchés et les miens par son baptême. Maintenant, presque 2000 ans sont passés depuis que Jésus a porté les péchés du monde, et vous et moi sommes nés longtemps après cela et vivons maintenant en cette époque présente. Mais même les péchés que nous commettons dans le temps présent appartiennent tous aux péchés du monde, car le monde n’a pas encore pris fin.

Sans distinguer les péchés originels et personnels, n’avons-nous pas tous commis des péchés dans notre enfance? Même quand nous étions bébés, nous étions prompts à commettre le péché. Mais Jésus a expié tous ces péchés aussi, et c’est pour cela que nous l’appelons notre Sauveur. Qu’en est-il du temps où nous étions adolescents? N’avons-nous pas aussi commis des péchés dans notre adolescence? Bien sûr que oui! Mais tous ces péchés ont déjà été transférés sur Jésus il y a presque 2000 ans. Sachant très bien que nous commettrions le péché du berceau au tombeau, Jésus a enlevé tous les péchés du monde à l’avance et a payé leur salaire à l’avance. Maintenant, admettant que l’espérance de vie moyenne est de 70 ans, combien de péchés commettrions-nous dans les 50 ans à venir? Si nous devions les charger dans un camion, nous aurions besoin de cent camions pour tous les prendre. Mais même ces péchés ont été tous enlevés par Jésus une fois pour toutes par son baptême et il les a portés à la croix pour amener la rémission des péchés à tout être humain.

Si Jésus avait enlevé seulement notre péché originel mais pas nos péchés personnels, alors nous aurions dû faire face à une mort certaine. Si vous pensez encore que Jésus a manqué de prendre tous vos péchés, ce n’est rien d’autre qu’un fruit de votre imagination. Même si vous pensez et sentez vous-même que Jésus n’a pas enlevé tous les péchés du monde, cela ne change pas le fait que Jésus ait effectivement enlevé et porté tous les péchés du monde par son baptême.

Combien de péchés commettons-nous dans nos vies? Considérez un homme dans la cinquantaine. Combien de péchés a-t-il commis jusqu’à présent? Il a commis tant de péchés depuis sa naissance qu’il est impossible de tous les compter. Cet homme ne commettra-t-il alors aucun autre péché à partir de maintenant? Non, il continuera de pécher jusqu’au moment de sa mort. Tous ces péchés sont commis en vivant dans ce monde indépendamment du moment où ils sont commis, et Jésus les a tous portés. C’est pour cela que Jésus a ordonné à Jean Baptiste de le baptiser, pour prendre chacun de tous les péchés du monde. Le Seigneur lui-même avait l’autorité d’attester lui-même et dire: “J’ai expié tous vos péchés,” mais le Seigneur n’a pas juste dit cela mais l’a réellement accompli. Il a envoyé son serviteur à l’avance comme représentant de l’humanité, et à travers cet homme, quand Jésus a baissé la tête devant Jean Baptiste et a été baptisé par lui, le Seigneur a fait l’expiation pour tous les péchés de l’humanité, tous les péchés du monde, et tous nos péchés. Il a fait l’expiation de chacun de tous les péchés que nous avons jamais commis et que nous commettrons dans notre vie entière, et tous les péchés que nos descendants commettront. Celui qui a expié tous les péchés de la race humaine entière par son baptême est Jésus notre Sauveur.

Qui peut alors dire qu’il y ait encore des péchés dans ce monde? Le Seigneur a remis tous les péchés de cette façon, et si nous croyons en ce qui a été accompli par Jean Baptiste et Jésus du fond de notre cœur avec conviction, alors nous serons tous remis et sauvés de tous nos péchés.

Parfois je parle trop de mes propres expériences, comme si j’étais le seul qui avais mené une vie difficile, mais je sais très bien en fait qu’il y a beaucoup de gens qui ont mené une vie encore plus difficile, et que beaucoup d’entre vous ont aussi beaucoup lutté dans la vie. Est-ce parce que la vie est trop longue que nous avons tant de souffrance? Non. Dieu dit que tous nos jours sont consumés dans sa colère et que nous finissons nos années comme une pensée (Psaumes 90:9). Et la Bible continue de parler de la réalité de nos vies insignifiantes, disant:

“Les jours de nos années montent à soixante-dix ans, 

Et si, à cause de la vigueur, ils vont à quatre-vingts ans, 

Leur orgueil encore est peine et vanité; 

Car [notre vie] s’en va bientôt, et nous nous envolons.” (Psaume 90:10).

Permettez-moi d’illustrer mon sujet avec les éphémères. La demi-vie d’un éphémère est de douze heures. Les éphémères vivent seulement un jour, et c’est pour cela qu’on les appelle éphémères. Maintenant, imaginez qu’un groupe d’éphémères se soit rassemblé le midi après avoir vécu douze heures et commence à parler des choses qu’ils auraient vécu durant la période de ces douze heures. Pour les éphémères, avoir vécu douze heures signifie qu’ils ont vécu la moitié de leur vie. Au coucher du soleil, ils auront passé les deux tiers de leur vie, et ils parleront de leur vieillesse et leur fin arrivant. Beaucoup commenceraient à périr à la tombée de la nuit, et même l’éphémère vivant le plus longtemps serait mort d’ici minuit. Si nous devions écouter leurs conversations et les entendre parler entre eux de leur expérience de vie qui ne fait pas plus de 24 heures, nous ririons étant donné notre espérance de vie d’environ 70 à 80 ans. Tout comme ces éphémères sont risibles pour nous, Dieu nous voit aussi comme cela.

Comme Dieu a décidé du commencement et de la fin du monde, et qu’il vit pour toujours, il demeure dans le temps éternel. Dieu nous a regardé depuis sa dimension hors du temps. Il y a longtemps, Dieu lui-même est venu sur la terre, et a fait l’expiation de tous les péchés de la race humaine entière dans le monde, il les a tous portés par son baptême puis est mort à la croix en disant: “Tout est accompli!” Il est ensuite ressuscité des morts après trois jours et monté au ciel. Dieu demeure maintenant dans des heures hors du temps. Et il veille sur nous depuis son temps éternel. Permettez-moi d’illustrer cela par un autre exemple.

Imaginons ici que quelqu’un pense en lui-même: “J’ai seulement 30 ans, mais j’ai déjà commis tant de péchés. Je suis terrifié à l’idée de commettre encore plus de péchés dans les années à venir. Comment puis-je donc être pardonné?” Notre Seigneur, qui demeure dans le temps éternel, dirait alors à cet homme: “Tu te moques de moi? C’est insensé! Penses-tu que j’aie pris seulement les péchés que tu as commis jusqu’à présent? Penses-tu que ces péchés-là sont tout ce que j’ai porté? J’ai enlevé tous les péchés du monde! J’ai accepté tous les péchés de tout être humain sur mon propre corps, d’Adam le premier homme jusqu’au dernier homme qui tiendra à la fin du monde, y compris tous tes descendants!” Demeurant dans des heures hors du temps, le Seigneur dit qu’il a porté tous les péchés de l’humanité pour la rémission de tous nos péchés.



Le Seigneur a complètement accompli le salut de chaque pécheur


Lisons Jean 19:17-20 ici: “Et il sortit portant sa croix, [et s’en alla] au lieu appelé [lieu] du crâne, qui est appelé en hébreu Golgotha, où ils le crucifièrent, et deux autres avec lui, un de chaque côté, et Jésus au milieu. Et Pilate fit aussi un écriteau, et le plaça sur la croix; et il y était écrit: JESUS LE NAZAREEN, LE ROI DES JUIFS. Plusieurs des Juifs donc lurent cet écriteau, parce que le lieu où Jésus fut crucifié était près de la ville; et il était écrit en hébreu, en grec, en latin.”

Ayant porté tous les péchés de ce monde, Jésus a été condamné à mort par la cour de Pilate et crucifié. Réfléchissons un moment à cela ici. Il est écrit en Jean 19:28-30: “Après cela Jésus, sachant que toutes choses étaient déjà accomplies, dit, afin que l’écriture fût accomplie: J’ai soif. Il y avait donc là un vase plein de vinaigre. Et ils emplirent de vinaigre une éponge, et, l’ayant mise sur de l’hysope, ils la lui présentèrent à la bouche. Quand donc Jésus eut pris le vinaigre, il dit: C’est accompli. Et ayant baissé la tête, il remit son esprit.”

Jésus Christ a porté chacun de tous les péchés selon les écritures. Après avoir reçu le vinaigre, Jésus a dit: “Tout est accompli.” Puis courbant la tête, il mourut, mais il ressuscita d’entre les morts trois jours après puis monta au ciel. Le baptême que Jésus a reçu de Jean Baptiste et la mort qu’il a soufferte à la croix étaient liées de façon indispensable et inexorable ensemble pour l’accomplissement de l’évangile d’expiation des péchés. Je rends grâces au Seigneur de nous avoir sauvés comme cela par l’évangile de l’expiation des péchés.

Cependant, la chair de tout le monde suit toujours ce que la chair elle-même désire. Donc, dans la chair, tout le monde est un pécheur qui désobéit aux commandements de Dieu et pèche contre lui durant toute sa vie, et nous avons tous cette même chair. Mais pour des gens comme nous, notre Seigneur a amené le salut du baptême et du sang de Jésus, par lequel il a remis tous nos péchés. Dieu nous a sauvés de cette façon. Né à Bethléem, Jésus a porté les péchés du monde au Jourdain par son baptême, et il a maintenant donné la possibilité à tous ceux qui ont vraiment reçu la rémission des péchés d’entrer dans le royaume des cieux par la foi à tout moment, car ces gens croient en l’évangile de l’eau, du sang, et de la résurrection du Seigneur. Je donne toute gloire, louange, et reconnaissance au Seigneur.



Jésus a restauré la foi de Pierre


Quand nous regardons au dernier chapitre de l’évangile de Jean, nous voyons que Jésus est allé en Galilée après sa résurrection. Il est allé là pour voir Pierre, et quand il l’a trouvé il lui a demandé: “Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ceux-ci?” Pierre répondit alors et dit: “Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime,” et Jésus lui dit en retour: “Pais mes brebis.” La foi de Pierre est finalement devenue complète à ce moment-là, quand son cœur a réalisé l’évangile de l’expiation des péchés constitué du baptême et du sang de Jésus. Sa foi au Seigneur est devenue plus forte, car Pierre saisissait maintenant pourquoi le Seigneur avait lavé ses pieds, comprenait l’évangile de l’eau et du sang, et croyait en cet évangile de l’expiation des péchés.

Lisons Jean 21:15-16 ici pour voir ce que Jésus a dit à Pierre quand il est apparu devant ses disciples après sa résurrection: “Lors donc qu’ils eurent dîné, Jésus dit à Simon Pierre: Simon, [fils] de Jonas, m’aimes-tu plus que [ne font] ceux-ci? Il lui dit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Il lui dit: Pais mes agneaux. Il lui dit encore une seconde fois: Simon, [fils] de Jonas, m’aimes-tu? Il lui dit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Il lui dit: Sois berger de mes brebis.” Ce passage nous dit que le Seigneur pouvait maintenant confier son peuple à Pierre, car Pierre était devenu un disciple entièrement sauvé et un serviteur de Dieu parfaitement juste.

Si Pierre était devenu un pécheur parce qu’il avait commis du péché dans sa chair, alors le Seigneur n’aurait pas pu lui confier l’évangile de l’eau et de l’Esprit, l’évangile de l’expiation des péchés, ni à Pierre ni aucun des autres disciples s’ils étaient toujours liés par leurs péchés personnels de la chair. Mais le Seigneur a confié à Pierre et aux disciples l’œuvre de l’évangile de l’expiation pour tous les péchés, précisément parce qu’ils croyaient tous en l’évangile de l’expiation des péchés donné par Dieu, au baptême de Jésus et son sang à la croix.



“Oui, Seigneur; tu sais que je t’aime”


Lisons une fois de plus ce que le Seigneur a dit à Pierre: “Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ceux-ci?” Pierre répondit alors en disant: “Oui, Seigneur; tu sais que je t’aime.” Cette confession de foi a été faite par Pierre parce qu’il croyait en l’évangile de l’expiation des péchés que le Seigneur lui avait donné.

Si le Seigneur n’avait pas donné à Pierre et au reste des disciples l’évangile de l’expiation des péchés en Jean chapitre 13 alors qu’il leur lavait les pieds, et qu’il serait apparu devant Pierre après sa résurrection pour lui demander: “M’aimes-tu plus que ceux-ci?” comment Pierre aurait-il répondu? Il aurait dit: “J’ai trop de manquements. Je suis un pécheur, et je suis incapable de t’aimer plus que ces gens. S’il-te-plaît, laisse-moi.” Pierre aurait alors laissé Jésus et se serait enfui.

Pierre cependant a donné une réponse complètement différente, parce qu’il avait revêtu la grâce de l’évangile du salut du Seigneur, l’évangile de l’expiation des péchés accompli par le baptême et le sang de Jésus. Ecoutons attentivement une fois de plus ce que Pierre dit dans cette réponse: “Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime.” Cette confession de foi a été faite parce que Pierre croyait en l’évangile de l’expiation des péchés que le Seigneur lui a donnée. Ayant cru en Jésus Christ comme son Seigneur, Pierre croyait maintenant que le Seigneur avait expié les péchés commis par ses faiblesses avec ses mains et pieds – c’est-à-dire qu’il a cru en l’évangile de Dieu pour la rémission éternelle des péchés. Puisque Pierre a cru au baptême et au sang du Seigneur qui constituent l’évangile de l’expiation des péchés, et puisqu’il a cru que le Seigneur lui-même était l’agneau de Dieu, il a pu croire au salut du Seigneur et son amour, et confesser sa foi une fois de plus. Le salut de Pierre de ses péchés est venu de l’évangile de l’expiation des péchés fait du baptême et du sang de Jésus, et donc il a pu être pleinement sauvé de ses péchés personnels aussi. Sa foi était placée dans le salut amené par l’évangile de l’expiation des péchés, celui qui est accompli par le baptême et le sang de Jésus Christ.

Qu’en est-il de vous alors? Croyez-vous aussi comme Pierre croyait? Etant donné le fait que le Seigneur a expié tous les péchés du monde par l’évangile de la rémission de nos péchés, en étant baptisé et versant son sang, comment quelqu’un d’entre vous pourrait-il ne pas croire au Seigneur ni l’aimer? Comment ne pas croire au baptême et au sang du Seigneur qui ont fait l’expiation de tous nos péchés, et comment ne pas l’aimer? C’est impossible de ne pas l’aimer! Si le Seigneur n’avait pas fait l’expiation de tous nos péchés, et avait plutôt remis seulement nos péchés passés ou présents mais pas nos péchés futurs, alors nous ne pourrions pas louer le Seigneur pour son salut. Et tout le monde serait condamné à vivre en enfer dans ce monde et le suivant. Maintenant, nous devons tous confesser que nous avons été sauvés en croyant en l’évangile qui a amené la rémission de tous nos péchés personnels. Nous devons admettre que notre chair suit toujours le péché, que nous commettons le péché constamment dans notre chair pour cette raison, et que nous avons donc été sauvés de tous péchés en croyant au baptême et sang de Jésus, l’évangile de l’expiation des péchés que Jésus nous a donné.

Si nous n’avions pas cru en l’évangile du baptême et du sang de Jésus, l’évangile de la rémission de tous péchés, alors aucun de nous n’aurait été sauvé de tous les péchés personnels. Et si nous avions cru seulement au sang de la croix et devions recevoir la rémission des péchés en faisant des prières de repentance à chaque fois que nous péchons, alors nous aurions non seulement été trop paresseux pour accomplir cela, mais cela aurait été inévitable que nous péchions dans nos cœurs tout le temps. Si cela arrivait, nous serions redevenus pécheurs; cela aurait été impossible d’aimer le Seigneur ni possible de nous approcher de lui; et finalement nous aurions été incapables de croire au salut du Seigneur et aurions manqué de le suivre jusqu’à la fin.

Cependant, notre Seigneur a donné l’évangile de l’expiation de tous les péchés à toute l’humanité et a sauvé quiconque croit en cet évangile. Comme il est devenu le Sauveur parfait, il a expié tous les péchés personnels que nous commettons dans notre chair chaque jour, et comme il nous a donné l’évangile de l’expiation des péchés, il nous a amenés à l’aimer. Maintenant nous ne pouvons qu’aimer l’évangile du baptême et du sang de Jésus qui ont amené l’expiation des péchés. Quiconque croit en cet évangile est obliger d’aimer le Seigneur éternellement comme un prisonnier de l’amour de Dieu lié par l’évangile du salut, l’évangile de l’expiation de tous les péchés.

Si le Seigneur avait laissé même la moindre trace de vos péchés, alors vous ne pourriez pas croire au Seigneur ni devenir un témoin de l’évangile du Seigneur de la rémission des péchés pour travailler comme serviteur de Dieu. Mais si vous croyez en l’évangile de la rémission des péchés que le Seigneur a accompli, vous serez sauvé de tous péchés. Le Seigneur vous a donné la possibilité d’être sauvés de tous péchés. Si vous réalisez l’évangile de l’expiation des péchés marqué dans la parole de Jésus comme son salut parfait, vous serez déliré de tous les péchés du monde.



“M’aimes-tu plus que ceux-ci?”


Dieu a confié ses brebis à son peuple et ses serviteurs qui croient en son évangile de l’expiation des péchés. Le Seigneur a demandé à Pierre pas moins de trois fois: “Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu?” et Pierre lui a répondu: “Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime.” Nous devons écouter cette réponse attentivement. Cette réponse n’est pas venue de la propre volonté de Pierre, mais elle est venue de la foi de Pierre en la parole de l’expiation de tous les péchés que le Seigneur lui a donnée. Quand nous aimons le Seigneur, si cet amour est basé sur notre propre croyance volontaire, elle se dissipera quand nous trébucherons par nos faiblesses, mais si notre amour pour le Seigneur dépend de son amour pour nous, alors cet amour va aussi durer toujours. L’évangile de l’eau et de l’Esprit est l’expiation des péchés, et c’est l’évangile parfait qui nous a sauvés.

Pour servir Dieu comme ses serviteurs et l’aimer, notre dévouement doit être aussi basé sur notre foi en l’évangile de l’expiation des péchés. Si nous croyons en Dieu sur la base de notre propre foi volontaire, nous allons trébucher tôt ou tard et même haïr notre foi et l’abandonner, mais le Seigneur a expié nos péchés originels, personnels, futurs et charnels, et son salut a éradiqué tous les péchés de tout le monde sur cette planète sans aucune exception, y compris Pierre ici.

Effectivement, si nous devions dépendre de notre propre volonté, notre propre amour, et nos propres croyances, il serait inévitable que nous tombions tous dans nos vies de foi, mais si nous dépendons de l’évangile de l’expiation des péchés que le Seigneur nous a donné, nous allons mener une vie de foi réussie comme ceux qui ont été sauvés en croyant au Seigneur dans leur cœur. Nous sommes maintenant devenus les enfants de Dieu et justes. Puisque nous croyons au salut de l’eau et de l’Esprit, nous sommes sans péché, et puisque notre salut à été obtenu non en croyant en nous-mêmes mais en croyant en l’amour de Dieu et sa vraie loi du salut et de l’expiation des péchés, nous sommes des croyants justes et le resterons pour toujours indépendamment de nos manquements; nous mènerons nos vies de foi en tant que ceux qui sont destinés au ciel; nous louerons Dieu pour toujours; et nous entrerons dans le royaume des cieux grâce à Dieu. Croyez-vous tout cela?

Jésus dit: “Ce n’est point vous qui m’avez aimé, mais je vous ai aimés” comme le dit la Bible: “Et cet amour consiste, non pas en ce que nous ayons aimé Dieu, mais lui nous a aimés et a envoyé son fils en propitiation pour nos péchés” (1 Jean 4:10). Maintenant, si Jésus nous a sauvés par l’eau et l’Esprit, nous devons avoir foi en son baptême et son sang, l’évangile de l’expiation des péchés. Si Dieu ne nous avait pas sauvés par l’évangile de l’expiation des péchés, nous n’aurions jamais obtenu le salut peu importe combien nous aurions cru en Dieu. Mais par l’évangile de l’expiation des péchés, Jésus nous a sauvés de tous nos péchés charnels.

Le fait que nous croyons en Dieu, que nous sommes devenus justes, et que nous sommes sauvés – tout cela doit être réaffirmé en croyant en la parole d’évangile de l’eau et de l’Esprit, l’évangile qui a amené la rémission de nos péchés. La foi qui amène l’expiation des péchés est la foi qui se place dans le baptême de Jésus et son sang. Cet évangile de l’expiation des péchés est le vrai évangile, l’élément réel du salut, et le message central des écritures.



Vous devez rejeter votre propre foi volontaire


Votre propre foi volontaire n’est pas la foi réelle, ni votre propre amour volontaire l’amour réel. Ce ne sont rien de plus que votre propre volonté et émotion. Mais il y a beaucoup de gens dans ce monde qui croient en Jésus sur la base de leurs propres bons sentiments, pour être seulement liés au péché de nouveau et abandonner leur foi finalement. Cependant, notre Seigneur nous a sauvés de tous nos péchés personnels, petits et grands aussi, commis intentionnellement ou involontairement. Donc, pour enseigner aux disciples combien il avait complètement expié tous leurs péchés, Jésus les a rassemblés juste avant sa mort, et après avoir soupé avec eux, il a versé de l’eau dans une bassine et a lavé les pieds des disciples tour à tour, comme vu en Jean chapitre 13. Nous devons tous saisir cet évangile de l’expiation des péchés révélé dans ce passage des Ecritures et y croire.

D’abord, Pierre a résisté à Jésus fermement et refusé que le Seigneur ne lave ses pieds en disant: “Tu ne me laveras point les pieds!” Cela démontre combien la foi de Pierre était volontaire. Mais Jésus lui dit: “Ce que je fais, tu ne le sais pas maintenant, mais tu le sauras plus tard.” A travers l’évangile de l’eau et de l’Esprit de Jésus, nous avons connu la parole que le Seigneur a dite aux disciples. Cette parole est la parole de vérité, que chaque pécheur doit devenir une personne juste en croyant en la parole de l’eau et de l’Esprit, l’évangile de l’expiation de tous les péchés que le Seigneur nous a donné.

Un jour, après la résurrection du Seigneur, Pierre était dehors avec d’autres disciples pour la pêche. Ils étaient retournés à leur ancienne activité, mais alors qu’ils péchaient, Jésus est apparu sur la rive et les a appelés. A ce moment-là, Jésus avait préparé un déjeuner pour les disciples, et en partageant le repas ensemble, Pierre a finalement compris ce que Jésus voulait lui dire quand il a dit, alors qu’il lavait ses pieds le jour de la pâque: “Ce que je fais, tu ne le sais pas maintenant, mais tu le sauras plus tard.” Pierre a finalement saisi: “Jésus a vraiment remis tous mes péchés. Sachant que j’allais commettre le péché par mes faiblesses, il a même remis mes péchés futurs.” Ayant ainsi abandonné sa propre volonté et justice, Pierre croyait maintenant au baptême et au sang de Jésus, l’évangile du Seigneur pour l’expiation de tous les péchés, et il l’a remercié de l’avoir sauvé.

Après avoir fini de déjeuner, Jésus a demandé à Pierre: “Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ceux-ci?” A ce moment-là, Pierre s’est finalement tenu sur sa foi inébranlable en l’amour du Seigneur et a confessé: “Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime.” Pierre avait maintenant réalisé la signification profonde de ce que Jésus lui avait dit en lavant ses pieds, et il a cru en cette parole – “Ce que je fais, tu ne le sais pas maintenant, mais tu le sauras plus tard.” Et c’est pour cela qu’il a pu faire une telle confession pour montrer sa vraie foi au baptême de Jésus et son sang, l’expiation des péchés.



Par la suite, Pierre est devenu un vrai serviteur de Dieu


Donc c’est après cette rencontre que Pierre et tous les autres disciples ont prêché l’évangile aux pécheurs jusqu’à leur mort. Même l’apôtre Paul qui avait persécuté et tué des chrétiens pouvait aussi rendre témoignage de Jésus sous la loi oppressante de l’empire Romain. Parmi les douze disciples présents au dernier souper, Judas a trahi Jésus et s’est pendu plus tard, et l’apôtre Paul a pris sa place. Bien que les disciples aient choisi Matthias pour remplacer Judas, Dieu a choisi l’apôtre Paul, et Paul est devenu un disciple de Jésus et a prêché l’évangile de l’expiation de tous les péchés avec les autres apôtres.

Tous les douze disciples de Jésus ont été martyrs. Même jusqu’à leur martyr, ils ont tous prêché l’évangile original, disant: “Par l’évangile du baptême et du sang, l’expiation des péchés, Jésus Christ a expié tous vos péchés charnels. En étant baptisé au Jourdain, il a porté tous les péchés du monde sur son propre corps, et en versant son sang à la croix, il a été condamné à notre place. Croyez en cet évangile du baptême de Jésus et son sang à la croix comme votre salut de tous péchés. Croyez et soyez sauvés.” Beaucoup de gens ont entendu et cru l’évangile de l’eau et de l’Esprit prêché par les disciples, l’évangile de la vraie expiation des péchés, et ils ont tous été sauvés par conséquent. L’évangile de l’eau et de l’Esprit, du baptême et du sang de Jésus, était l’évangile qui avait le vrai pouvoir de la foi.

Les disciples ont rendu témoignage de l’évangile de l’eau et de l’Esprit en prêchant: “Jésus est Dieu. Il est votre Sauveur.” Grâce à ce témoignage de l’évangile de l’eau et de l’Esprit prêché par les disciples, vous et moi avons aussi entendu cet évangile du salut, et nous avons été sauvés en croyant en cet évangile du baptême et du sang de Jésus qui a amené la rémission des péchés. Et par l’amour de Dieu et le salut parfait de Jésus Christ, nous sommes aussi devenus ses disciples.

Croyez-vous en tout cela, mes chers croyants? C’est parce que Dieu nous a aimés comme cela à travers le salut de l’évangile de l’expiation des péchés que nous sommes devenus justes et disciples de Jésus Christ. C’est pour enseigner ce vrai évangile de l’expiation des péchés et le vrai salut que Jésus a lavé les pieds de Pierre et les pieds des autres disciples. Il a lavé les pieds des disciples pour nous enseigner l’évangile de l’expiation des péchés, qu’il y a longtemps, par son baptême et son sang, Jésus a déjà effacé tous les péchés du monde commis dans notre chair tout au long de notre vie entière. Je rends grâces au Seigneur pour son évangile d’expiation et son amour.

Ce pourquoi Jésus a lavé les pieds de ses disciples est expliqué par deux facteurs. D’abord, tout comme notre Seigneur a dit à Pierre en lavant ses pieds: “Ce que je fais tu ne le sais pas maintenant, mais tu le sauras plus tard,” il voulait que nous sachions qu’il a expié tous nos péchés par son baptême et le sang, l’évangile de l’expiation des péchés. Deuxièmement, Jésus voulait que nous suivions son exemple. Jésus est notre Seigneur et il nous a sauvés nous pécheurs et nous a rendus justes en nous servant – c’est-à-dire qu’il a servi ses disciples en lavant leurs pieds et prêchant l’évangile de l’expiation des péchés pour eux. Comme cela, tout comme le Seigneur nous a servis, le premier parmi nous devrait aussi servir le dernier. Il y avait ces deux raisons claires pour lesquelles Jésus a lavé les pieds des disciples à la fête de la pâque en Jean chapitre 13, et elles sont toujours très actuelles pour l’église de Dieu.

Jésus dit: “Car qui est le plus grand, celui qui est assis à table, ou celui qui sert? N’est-ce pas celui qui est assis à table? Je suis parmi vous celui qui sert” (Luc 22:27). Tout comme notre Seigneur l’a dit ici, nous prêchons l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans le monde entier en nous sacrifiant nous-mêmes pour servir l’église de Dieu, pour que ceux qui reçoivent la rémission des péchés par notre service suivent nos traces. C’est pour nous enseigner cela que notre Seigneur a lavé les pieds des disciples. Et pour nous enseigner clairement l’évangile primitif et s’assurer que nous ne soyons pas trompés par satan, le Seigneur nous a démontré par le fait de laver les pieds de Pierre à la fête de la pâque, qu’il est devenu notre Sauveur parfait. Seuls ceux qui croient que Jésus a effacé tous leurs péchés par l’évangile de l’expiation des péchés et croient en ce vrai évangile du baptême de Jésus, sa mort, et sa résurrection, peuvent être sauvés de tous les péchés du monde par la foi.



Vous êtes sauvés en croyant en l’évangile qui a effacé tous vos péchés personnels


C’est seulement en croyant en l’évangile de l’expiation des péchés, la parole de l’eau et de l’Esprit, que nous pouvons éviter d’être trompés par satan. Il est facile que nous soyons trompés par satan le diable quand il dit: “Tu commets le péché dans ta chair tout le temps, donc comment peux-tu être sans péché? N’es-tu pas un pécheur?” Mais nous pouvons nous tenir contre le diable et lui dire: “Par son baptême, Jésus a enlevé tous les péchés que je commets dans ma chair. Donc comment puis-je, en tant que personne qui croit cela, être un pécheur? Le Seigneur a déjà payé tout le salaire de mes péchés, donc comment peut-il me rester une dette?” Si vous considérez les paroles du diable sans croire en l’évangile de l’eau et du sang de Jésus Christ, alors il peut sembler avoir raison, mais si vous croyez en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors la vraie parole de Dieu est exactement juste. C’est pour cela que vous devez croire en l’évangile qui vous permet de naître de nouveau d’eau et d’Esprit. La foi consiste à croire en l’évangile écrit du baptême de Jésus, son sang à la croix, sa mort, et sa résurrection.

Avez-vous déjà vu une image ou une maquette du tabernacle? La cour du tabernacle était entourée de murs de tissu attachés à des piliers. Et dans la cour, il y avait une maison d’or. Cette maison était séparée en deux parties. Elle était séparée entre le sanctuaire extérieur appelé Lieu Saint, et un sanctuaire intérieur appelé Lieu Très Saint, où le propitiatoire de Dieu se trouvait. La cour du tabernacle où Dieu demeurait était entourée de 60 piliers. Et le sanctuaire était une petite maison fabriquée avec 48 planches dorées. Il est nécessaire que nous ayons au moins une compréhension basique de ce dont le tabernacle avait l’air, et cela nous aidera à comprendre ce que Dieu nous dit à travers le tabernacle.



Quels étaient les matériaux de la porte de la cour du tabernacle?


Concernant la porte de la cour du tabernacle, il est écrit en Exode 27:16: “Et pour la porte du parvis, un rideau de vingt coudées, de bleu, et de pourpre, et d’écarlate, et de fin coton retors, en ouvrage de brodeur, ses quatre piliers et leurs quatre bases.” Les matériaux utilisés pour faire la porte de la cour du tabernacle étaient du fil bleu, pourpre, et écarlate, et du fin coton retors. Cette porte de la cour, qui mesurait 2.5m de haut et 10m de large était faite de façon élaborée et magnifique avec ces quatre matériaux du fil bleu, pourpre, et écarlate et du fin coton retors.

Comme la porte de la cour du tabernacle a été tissée avec du fil bleu, pourpre, et écarlate et du fin coton retors, Dieu s’est assuré que tout le monde puisse facilement la trouver et entrer. La porte du tabernacle lui-même était aussi tissée avec du fil bleu, pourpre, et écarlate et du fin coton retors (Exode 26:36). Le fil bleu, pourpre, et écarlate utilisé pour la porte du tabernacle et pour la porte de sa cour était le plan du salut de Dieu promettant qu’il sauverait tous ses croyants par le baptême, le sang, et la divinité de son Fils Jésus Christ. Les 60 piliers entourant la cour du tabernacle, tous les cotons, les couleurs, et les matériaux utilisés ont chacun une signification particulière, et tous parlent du fait que Dieu le Père allait nous sauver à travers son Fils Jésus. 

Maintenant, combien de matériaux ont été utilisés pour faire la porte de la cour du tabernacle? Quatre sortes de fils étaient utilisées – fil bleu, pourpre, et écarlate, et fin coton retors. Ces quatre couleurs dénotent des éléments extrêmement importants qui sont indispensables pour croire en l’évangile de régénération de Jésus. S’ils n’étaient pas si importants, la Bible ne les aurait rapportés avec autant de détail. La porte du tabernacle et la porte de sa cour étaient faites de fil bleu, pourpre, et écarlate parce qu’ils démontrent des éléments cruciaux indispensables pour que Dieu nous sauve de tous nos péchés originels, personnels, et futurs. C’est ainsi que Dieu l’a décidé. Et c’est pour cela qu’il a révélé le modèle du tabernacle à Moïse d’abord et lui a dit de faire exactement ce qui lui a été montré.



Que signifient les fils bleu, pourpre, et écarlate dans l’évangile de Dieu?


Vous devez reconnaître d’abord que le modèle du tabernacle démontre le portrait détaillé de Jésus Christ: qui il est, comment il nous a sauvés, et ce qu’il a préparé pour nous les justes. Dans le sanctuaire, un autre voile était fait de fil bleu, pourpre, et écarlate et de fin coton retors, et ce voile était accroché entre le Lieu Saint et le Lieu Très Saint. Et la robe du souverain sacrificateur servant dans le sanctuaire était aussi faite avec du fil bleu, pourpre, et écarlate et du fin coton retors.

Qu’impliquent ces couleurs alors? Le fil bleu dénote le baptême de Jésus Christ. Il est écrit en 1 Pierre 3:21: “C’est aussi un antitype qui maintenant nous sauve – le baptême.” Pierre a témoigné ici en 1 Pierre 3:21 que Jésus a été baptisé pour prendre tous les péchés du monde, et que ce baptême serait à affirmer notre salut et l’expiation de nos péchés. La preuve que nos péchés ont tous été transférés sur Jésus se trouve dans son baptême (Matthieu 3:15). Tout comme le fil bleu était absolument indispensable pour coudre la porte de la cour du tabernacle, le baptême de Jésus était absolument nécessaire aussi pour notre salut.

Le fil écarlate, par contre, dénote le sang de Jésus, alors que le fil pourpre dénote le fait que Jésus le Roi des rois soit Dieu lui-même. Saisir la signification de ces trois fils est crucial pour obtenir notre salut en croyant en Jésus.

La robe que le souverain sacrificateur portait en effectuant les sacrifices est appelée éphod. Cette robe elle-même était bleue. Et le souverain sacrificateur portait un turban sur la tête, et une plaque d’or était placée sur le turban. Le fil qui était utilisé pour attacher cette plaque d’or était aussi du fil bleu. Et sur cette plaque était gravé: “SAINTETE A L’ETERNEL.”



La vérité impliquée par le fil bleu


Quelle est la vérité impliquée dans ce fil bleu alors? Pour trouver la réponse, regardons dans la Bible. En général, quand nous pensons à la couleur bleue, nous nous rappelons souvent le ciel, et nous pensons que la couleur bleue dénote notre Père céleste. Mais que dit la Bible à propos de la signification de la couleur bleue? Parmi les fils bleu, pourpre, et écarlate et le fin coton retors ici, vous devez réaliser que le fil bleu dénote le baptême d’eau que Jésus Christ a reçu de Jean Baptiste dans le Nouveau Testament. Cela implique que Jésus a été baptisé pour porter les péchés du monde, et que par ce baptême il a effectivement porté tous les péchés du monde (Matthieu 3:15). Si Jésus n’avait pas porté les péchés de tout le monde en étant baptisé, alors aucun de nous ses croyants n’aurait pu revêtir la sainteté devant Dieu. C’est pour cela qu’il a été baptisé par Jean Baptiste au Jourdain pour prendre tous les péchés de l’humanité, et c’est aussi pour cela qu’il est allé à la croix.

Le fait que Dieu ait fait broder la porte de la cour du tabernacle avec du fil bleu implique le baptême de Jésus, et le fil écarlate se réfère à l’effusion de son sang. Le fil pourpre désigne le Saint Esprit, dénotant le fait que Jésus est le Roi des rois et Dieu lui-même. Le fil écarlate pointe sur le fait que Jésus Christ, après avoir été baptisé, a versé son sang à la croix pour payer le salaire du péché. Ces fils constituent la vérité de l’évangile que Jésus le vrai Dieu est venu sur la terre incarné dans la chair, a porté les péchés de chaque pécheur sur son propre corps, et s’est sacrifié lui-même pour verser son propre sang. Ainsi, le tabernacle de l’Ancien Testament révèle la vérité de l’évangile clairement, nous disant que Jésus a pris tous les péchés du monde à travers son baptême.

Les piliers du tabernacle étaient tous faits de bois d’acacia, et à leur pied se trouvaient des socles de bronze. Et dessus, des couvercles d’argent était mis pour les couvrir. Chaque pécheur doit être condamné pour ses péchés. C’est parce que le salaire du péché c’est la mort. L’on doit être condamné pour ses péchés par Dieu, et la personne doit aussi être ramenée à la vie en trouvant la grâce de Dieu. Le fil bleu du salut dans l’Ancien Testament dénote le salut par le baptême de Jésus dans le Nouveau Testament, et par ce baptême, Jésus Christ a porté tous nos péchés. Il a ensuite subi la condamnation de ces péchés en versant son sang à la croix, et en tant que Roi des rois et Dieu lui-même, il a sauvé tous ses croyants en faisant l’expiation de tous nos péchés.

Donc, le baptême de Jésus est le moyen par lequel notre Seigneur a pris les péchés de toute personne de ce monde afin de nous sauver nous pécheurs. C’est pour porter tous nos péchés que Jésus a été baptisé, et ce baptême de Jésus parle de la vérité en détail élaboré: Dieu lui-même est devenu homme, a été baptisé pour prendre tous les péchés de chacun des pécheurs, a été crucifié pour verser son sang à la croix à mort à la place des pécheurs, et est ainsi devenu le vrai Seigneur du salut pour ceux qui croient en cette vérité. Par la porte de la cour du tabernacle et ses couleurs, Dieu nous montre clairement que Jésus est devenu le Sauveur de tous les pécheurs et le Seigneur de l’évangile de l’expiation des péchés.

Le fin coton retors, par contre, dénote la parole détaillée de Dieu, nous disant que le Seigneur nous a sauvés de tous nos péchés de façon élaborée par son baptême et son sang en tant que Dieu. Sur ce fin coton retors, du fil bleu, pourpre, et écarlate était brodé pour faire la porte de la cour du tabernacle. Cela révèle clairement la vérité du salut incluse dans le baptême de Jésus, son sang, et sa divinité qui constituent l’expiation des péchés. Cette vérité est l’élément le plus important dans l’œuvre du salut.

A partir de ce tabernacle et du fil bleu, pourpre, et écarlate utilisés pur faire la porte et le portail, nous pouvons voir que Jésus Christ ne nous a pas sauvés de n’importe quelle façon, mais plutôt, en tant que Dieu lui-même, il nous a sauvés concrètement en étant baptisé, versant son sang à la croix à mort, et ressuscitant des morts. Il a sauvé tous ceux qui croient concrètement en chaque élément de l’évangile de l’expiation des péchés dénoté par le fil bleu, pourpre, et écarlate.

Pourquoi le nombre de piliers du tabernacle était-il spécifiquement de 60? Le chiffre 6 dénote l’homme. Le livre de l’Apocalypse mentionne le 666, et dit que les sages connaissent le mystère de ce nombre. Le chiffre trois est le chiffre du Dieu trinitaire. Donc, le nombre 666 implique la tentative de l’homme de devenir comme Dieu. Quel est le souhait de tout le monde? N’est-ce pas de devenir un dieu? C’est pour cela que satan a excité l’arrogance de l’homme, pour que les gens essaient de devenir des dieux par leurs propres efforts, au lieu de naître de nouveau et devenir enfants de Dieu en croyant en Jésus. Essayer de naître de nouveau par ses propres actes est une tentative méchante devant Dieu.



La cuve de bronze devant le tabernacle était une ombre du baptême de Jésus dans le Nouveau Testament


La cuve était aussi faite de bronze. Le bronze implique que Jésus a porté tous nos péchés et a pris notre condamnation déjà. Dieu nous dit à travers la cuve de bronze qu’il nous a déjà sauvés parfaitement et purifiés complètement par le fil bleu, pourpre, et écarlate et le fin coton retors. En d’autres termes, la cuve de bronze dénote la parole d’évangile qui affirme le salut de l’expiation des péchés, nous disant que nous avons été sauvés de tous nos péchés personnels. Cela explique comment les péchés personnels sont effacés. Inscrite comme une ombre de la vérité réelle, la cuve de bronze implique que nos péchés personnes sont tous effacés en croyant en la parole du baptême de Jésus, alors que l’autel des holocaustes se réfère à la condamnation du péché.

L’eau de Jésus est dénotée par la couleur bleue, se référant au baptême que Jésus a reçu de Jean Baptiste (Matthieu 3:15,   1 Jean 5:5-10), ce qui atteste de l’évangile du salut et de l’expiation de nos péchés. Quand nous regardons en 1 Jean chapitre 5 dans le Nouveau Testament, nous voyons l’apôtre Jean dire: “Et la victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi” et nous le voyons aussi dire que quiconque croit au Fils a la preuve de la foi, et que l’eau, le sang, et l’Esprit sont cette preuve rendant témoignage de sa foi au Fils. Dieu nous a maintenant permis d’entrer dans le sanctuaire en croyant en l’évangile de l’expiation des péchés, de mener nos vies de foi là, de nous nourrir de sa parole et le prier, de revêtir sa grâce, et de vivre chaque jour comme les justes. Dieu dit que vivre comme son propre peuple signifie obtenir le salut en croyant en la parole de l’eau, du sang, et de l’Esprit, l’évangile de l’expiation des péchés, et vivant dans le sanctuaire.

Beaucoup de chrétiens de nos jours disent que c’est insensé et que tout est en ordre aussi longtemps que vous croyez en Jésus, mais si vous croyez en Jésus aveuglément sans sa parole du fil bleu, pourpre, et écarlate, alors votre foi est une fausse foi et un faux. Après tout, ces chrétiens déroutés n’ont-ils pas toujours du péché dans leur cœur même s’ils professent croire en Jésus? Leur foi est telle qu’ils ne croient pas la parole de Dieu exactement telle qu’elle est, refusant d’accepter la vérité de la régénération qui proclame que Jésus est venu sur la terre et a délivré tous les pécheurs de leurs péchés par le salut de l’eau et du sang, l’évangile de l’expiation des péchés.

Maintenant, imaginez que vous questionniez quelqu’un sur une autre personne, et que cette personne, même si elle ne sait rien de l’autre personne, vous dise juste pour vous rassurer: “Cet homme est digne de confiance. Je ne l’ai jamais rencontré, mais je suis certain que c’est une personne décente.” Vous sentiriez-vous à l’aise avec cette assurance? Peut-être que oui, mais pour ce qui concerne votre foi en Jésus, ce n’est pas le genre de foi que Dieu attend de vous. La foi que Dieu attend de vous est la foi qui est placée dans l’évangile de l’expiation des péchés, dans la parole donnée par Dieu disant que Jésus a sauvé tous les pécheurs par le fil bleu (le baptême de Jésus), pourpre (le Roi des rois), et écarlate (le sang de Jésus). Avant que vous ne croyiez en Jésus, vous devez clairement savoir par quel évangile le Seigneur vous a sauvé.

Quand nous disons que nous croyons en Jésus, nous devons avoir une claire compréhension de la façon dont il nous a délivrés de tous nos péchés par son eau (le baptême de Jésus), son sang (la mort de Jésus), et l’Esprit (la divinité de Jésus). Que votre foi soit parfaite ou non dépend de ce que vous connaissez ou non cette vérité de l’évangile d’expiation des péchés. Si vous ne connaissez pas cette vérité, alors votre foi est fausse. Votre foi est vraie seulement si vous croyez en Jésus comme votre Sauveur sur la base du témoignage de la parole du salut, du baptême et du sang de Jésus, qui constituent le vrai évangile de la rémission des péchés. 



Le genre de foi qui se change en moquerie sur Jésus


Quel genre de foi, alors, se change en moquerie sur Jésus? Découvrons-le.

Vous devez réaliser ici que croire en Jésus aveuglément se change seulement en moquerie sur Jésus qui est Dieu lui-même. Certaines personnes disent au Seigneur: “Je trouve difficile de croire en toi, mais puisque tu dis que tu es le Fils de Dieu et Dieu lui-même, je croirai en toi pour te faire une faveur.” Ceci, mes chers croyants, est le genre de foi qui se change en moquerie sur Jésus le Sauveur. Tous ces gens doivent croire au baptême de Jésus et son sang qui constituent l’évangile de l’expiation des péchés. Croire en Jésus sans connaître l’évangile de l’expiation des péchés est encore plus insultant pour le Seigneur que ne pas croire du tout en lui. Prêcher l’évangile en croyant seulement au sang de Jésus c’est comme essayer de conduire une voiture sans même savoir où est le levier de vitesses. Vous devez réaliser ici que dire juste aux gens de croire en Jésus est aussi une insulte à Dieu. Jésus ne veut pas d’une foi aveugle de votre part; plutôt, il veut que vous croyiez en l’évangile de l’expiation des péchés.

Quand vous professez croire en Jésus, vous devez croire que l’évangile de l’expiation des péchés est constitué du baptême de Jésus et son sang. Et quand vous croyez en Jésus, vous devez connaître cet évangile de l’expiation en détail concret sur la base de la parole de Dieu, réaliser exactement comment il a fait l’expiation de vos péchés et vous a sauvé, puis croire en cette parole. Quand vous avez une compréhension claire et concrète de la façon dont Jésus vous a sauvé par cette parole, et que vous connaissez et croyez au fondement de la parole de Dieu du fil bleu, pourpre, et écarlate qui vous a sauvés – c’est alors seulement que votre foi est authentique, et c’est la foi qui ne changera jamais et qui vous apporte la rémission des péchés.



Vous ne pouvez pas naître de nouveau à moins de croire au Seigneur, la substance réelle du fil bleu, pourpre, et écarlate


Notre Seigneur nous a sauvés vous et moi. Quand je vois ce salut à travers le tabernacle de Dieu, les mots ne peuvent exprimer combien je suis reconnaissant qu’il nous ait sauvé si concrètement par le fil bleu, pourpre, et écarlate, et combien je suis reconnaissant qu’il nous ait donné la foi pour croire en la vérité révélée dans le fil bleu, pourpre, et écarlate, la parole d’évangile de l’expiation des péchés. Avec gratitude je donne toute gloire à Dieu!

Même le souverain sacrificateur ne pouvait pas entrer dans le sanctuaire à moins d’obtenir d’abord la rémission de ses péchés à l’autel des holocaustes. De même, il est absolument impossible à un pécheur d’entrer dans le sanctuaire sans d’abord revêtir la grâce de Dieu et recevoir la rémission de tous ses péchés. Quiconque n’a pas été remis de tous ses péchés peut-il même ouvrir la porte du sanctuaire et y entrer? Non, c’est impossible. Si une telle personne entre dans le sanctuaire de Dieu, elle sera mise à mort certainement. Loin d’être bénie, elle sera condamnée et dira: “Pourquoi est-ce si sombre ici? Je ne vois rien! Quand j’étais hors du sanctuaire, je voyais au moins quelque chose même si c’était brut, mais maintenant je ne vois rien!” Aucun pécheur ne peut entrer dans le sanctuaire et y vivre.

Par le mystère du salut caché dans les quatre sortes de fils utilisés pour faire la porte du tabernacle, notre Seigneur nous a sauvés parfaitement. Par le fil bleu, pourpre, et écarlate et le fin coton retors, Dieu nous a dit la vérité par sa parole concrète et détaillée de la promesse qu’il nous permettrait de naître de nouveau et nous sauverait.

Mes chers croyants, comment avons-nous tous été sauvés? Avons-nous été sauvés n’importe comment? Non, bien sûr que non. A moins de croire en la parole du fil bleu, pourpre, et écarlate, vous ne pouvez ni comprendre l’évangile de l’expiation des péchés, ni obtenir votre salut du péché. Le fil bleu ne désigne pas Dieu. Il désigne le baptême de Jésus. Il dénote le baptême que Jésus a reçu, l’eau par laquelle le Seigneur a porté tous les péchés de chaque pécheur de ce monde sur son propre corps (Matthieu 3:15).

Vous pouvez arriver au moins à l’autel des holocaustes même si vous ne croyez pas au fil bleu. Mais vous ne pouvez pas ouvrir la porte du sanctuaire où Dieu demeurer et y entrer. Vous ne pouvez pas y entrer. C’est parce que lorsque vous croyez en Jésus, vous devez croire au fil bleu (le baptême que Jésus a reçu), au fil écarlate (le sang que Jésus a versé à la croix), et au fil pourpre (Jésus est le Fils de Dieu et Dieu lui-même). C’est seulement quand vous croyez en ces trois choses que votre foi peut être approuvée par Dieu. A moins de croire en ces trois choses, vous ne pouvez passer par la porte du sanctuaire où Dieu demeure.

La plupart des chrétiens pensent qu’une fois qu’ils entrent par la porte de la cour du tabernacle, ils sont sauvés, mais ce n’est pas le salut. Où devez-vous entrer pour être sauvé alors? C’est seulement si vous entrez dans le sanctuaire, le lieu où Dieu demeure, que vous obtenez votre salut. Pour entrer dans le sanctuaire de Dieu, vous devez passer par la cuve de bronze sans faute. La cuve de bronze représente le baptême de Jésus, et vous pouvez entrer dans le sanctuaire de Dieu seulement si vous vous purifiez en effaçant vos péchés personnels dans le baptême de Jésus, tout comme les sacrificateurs de l’Ancien Testament pouvaient aller dans le sanctuaire seulement s’ils s’étaient purifiés à la cuve de bronze. C’est pour cela que Jésus a lavé les pieds des disciples: c’était pour que nous nous rappelions qu’il nous a déjà purifiés et délivrés de tous nos péchés personnels par son baptême.

La loi de Dieu déclare: “Le salaire du péché c’est la mort, mais le don de Dieu c’est la vie éternelle en Christ Jésus notre Seigneur” (Romains 6:23). Dieu doit juger les péchés de l’humanité sans faute, mais il a transféré ces péchés sur son Fils Jésus et a condamné le Fils à notre place. C’est ainsi que Dieu nous a sauvés. C’est l’amour de Dieu, et c’est la façon dont Dieu nous sauve. Le vrai salut s’obtient par la foi, en croyant au baptême de Jésus, son sang, sa mort, et sa résurrection, qui constituent ensemble l’évangile de l’expiation des péchés.



Pour naître de nouveau, vous ne devez pas ignorer l’évangile de l’expiation des péchés qui est marqué dans la Bible


Je n’écarte pas facilement l’opinion de quelqu’un. Lorsque quelqu’un me parle de quelque chose que je ne connais pas bien, j’écoute poliment, admets mon manque de connaissance sur ce sujet particulier, et lui demande de m’enseigner. Par exemple, quand j’étudiais le tabernacle, j’ai fait beaucoup de recherches et vérifié beaucoup d’écrits. Mais je ne pouvais trouver de réponse satisfaisante à mes questions.

Où devais-je alors me tourner? Je devais me tourner vers la Bible. Maintenant, où dans la Bible Dieu parle-t-il du Tabernacle? Il en parle en détail dans le livre de l’Exode. Donc c’est en lisant le livre de l’Exode que j’ai réalisé la signification du tabernacle à partir de la parole de Dieu.

Mes chers croyants, le seul fait que vous croyiez en Jésus d’une façon ou d’une autre ne signifie pas que vous êtes sauvé inconditionnellement. Vous ne pouvez pas non plus dire aveuglément que vous êtes né de nouveau juste parce que vous fréquentez l’église. Les Juifs croyaient tous en Dieu avec ferveur, et Nicodème ne faisait pas exception. Mais notre Seigneur lui a dit fermement en Jean chapitre 3: “Tu es enseignant des Juifs, et tu ne sais pas ces choses? L’on ne peut voir et entrer dans le royaume de Dieu que si l’on naît de nouveau d’eau et d’Esprit.”

Quiconque croit en Jésus doit croire au fil bleu (que Jésus a porté tout notre péché une fois pour toutes quand il a été baptisé), au fil écarlate (que Jésus est mort pour nos péchés), et au fil pourpre (que Jésus est le Sauveur, le Fils de Dieu, et Dieu lui-même); et chacun doit croire que Jésus est le Sauveur de tous les pécheurs. Quiconque ne croit pas en cette vérité n’est pas né de nouveau même si cette personne professe croire en Jésus, et c’est absolument impossible qu’une telle personne n’entre dans le sanctuaire, le royaume de Dieu. Notre Seigneur a montré clairement que de tels chrétiens déroutés ne pouvaient pas vivre leur foi correctement.

Combien ce serait merveilleux si tout le monde naissait de nouveau juste en croyant en Jésus aveuglément? Tout le monde chanterait les louanges du Seigneur pour avoir donné la rémission des péchés si facilement. Mais ce n’est pas le cas; au contraire, trop de gens croient en Jésus sans être nés de nouveau.

Quand il s’agit de croire en Jésus, vous devez connaître la vérité réelle de la Bible. La Bible dit clairement que vous devez correctement connaître et croire l’évangile du fil bleu, pourpre et écarlate, l’évangile de l’expiation des péchés, et qu’alors seulement vous pouvez entrer dans le sanctuaire et vivre heureux avec Dieu. Votre vie sera illuminée par le chandelier d’or, vous serez rempli de nourriture spirituelle de la table des pains de proposition, vous serez en mesure de prier Dieu selon sa volonté à l’autel des parfums, et vous irez au ciel quand Dieu vous appellera. Mais si vous croyez juste en Jésus avec arrogance, alors cela signifie que vous ne croyez pas réellement en Jésus.



Le Seigneur a effacé tous vos péchés au travers du fil bleu


Dans vos propres pensées, il peut sembler que vous puissiez ne pas vous tromper ni rien faire de mal. Mais quand vous commencez à faire quelque chose en réalité, votre manque de talent et vos limites sont exposées et tout le monde les voit. Nous sommes tous plein de manquements, et aucun de nous ne peut éviter de commettre le péché. Mais malgré cela, par le fil bleu, pourpre, et écarlate, le Seigneur nous a sauvés par l’évangile de l’expiation des péchés, et donc nous pouvons entrer dans le sanctuaire de Dieu par la foi. Si Dieu ne nous avait pas sauvés par le fil bleu, pourpre, et écarlate, s’il ne nous avait pas amené le salut par cette méthode, alors aucun de nous n’aurait pu entrer dans le sanctuaire. Cela aurait impossible peu importe la force de notre foi. Pourquoi? C’est parce que personne ne peut entrer dans le sanctuaire sur la base de ses propres croyances à la place de la foi donnée par Dieu. Au contraire, ces gens deviendraient seulement des pécheurs encore pires en dépit d’avoir professé croire en Jésus.

Cependant, Jésus a sauvé de tels pécheurs insuffisants comme nous par le fil bleu, pourpre, et écarlate et le fin coton retors, par son plan de salut et l’évangile de l’expiation des péchés. Il a remis tous nos péchés. Croyez-vous cela? Avez-vous la vérité de l’évangile de l’expiation des péchés et ce témoignage dans votre cœur? C’est seulement quand vous avez ce témoin de la parole que vous pouvez mettre sur votre tête la plaque d’or qui dit: “SAINTETE A L’ETERNEL.” Et c’est alors seulement que vous pouvez exercer votre sacerdoce et dire avec assurance aux gens que vous êtes un serviteur de Dieu servant comme sacrificateur.

La plaque d’or était attachée au turban porté par le souverain sacrificateur sur son front, et cette plaque dorée était attachée par rien d’autre que du fil bleu. Pourquoi le fil bleu était-il utilisé pour attacher la plaque? C’est parce que lorsque le Seigneur nous a sauvés par l’évangile de l’expiation des péchés, il a porté nos péchés et nous a rendus sans péché par son baptême (l’équivalent dans le Nouveau Testament de l’imposition des mains de l’Ancien Testament). Indépendamment du fait de croire ardemment en Jésus, le secret pour obtenir la sainteté du Seigneur se trouve dans cette parole mystérieuse du fil bleu, pourpre, et écarlate, dans la parole du salut.

Comment sommes-nous devenus justes? Quand Jésus a été baptisé par Jean Baptiste, il a dit à Jean: “Laisse faire maintenant, car ainsi il nous est convenable d’accomplir toute justice” (Matthieu 3:15). Jésus nous a tous sauvés de tous nos péchés en étant baptisé, et parce qu’il a porté tous nos péchés par son baptême, nous tous qui croyons cela sommes maintenant devenus justes. Si Jésus n’avait pas été baptisé, comment pourrions-nous dire que nous sommes sans péché? Sans le baptême de Jésus, aucun pécheur n’aurait pu être entièrement expié, peu importe combien nous pourrions croire ardemment en Jésus et combien nous pourrions pleurer et crier à propos de sa souffrance et mort à la croix. Aucune quantité de larmes que nous nous forçons à verser à cause de la souffrance de Jésus ne peut enlever aucun péché.

Il y avait marqué sur la plaque d’or du souverain sacrificateur: “SAINTETE A L’ETERNEL.” Cette gravure a été réalisée sur nos cœurs. Puisque Jésus a enlevé tous nos péchés par son baptême et son sang, puisque l’Eternel Dieu a mis toutes nos iniquités sur lui, et puisque tous nos péchés ont été effectivement transférés sur Jésus, peu importe combien nos actes sont insuffisants, nous sommes devenus justes par la foi et pouvons approcher Dieu avec assurance, car la parole du salut est marquée ici dans la Bible comme la parole de Dieu. Et en tant que justes, nous pouvons vivre par la foi et prêcher cette foi juste que nous avons à tout un chacun.

Les chrétiens chantent aveuglément: “♪Je suis sauvé. ♪Tu es sauvé; ♪nous sommes tous sauvés.♪” Mais en aucun cas ce salut n’est venu pour un chrétien qui croit en Jésus arbitrairement comme il a envie. A moins que quelqu’un n’ait la parole d’évangile de l’expiation des péchés dans son cœur, cette personne n’est pas sauvée. Peu importe combien quelqu’un croit ardemment en Jésus; si ce n’est que sa propre œuvre, alors il n’est pas sauvé. Ce n’est autre qu’aimer Dieu par soi-même sans être aimé en retour. Si vous ne croyez pas à la fois au baptême de Jésus et son sang, alors tout l’amour et la passion que vous avez pour le Seigneur ne reviennent à rien et n’auront pas de réponse en retour.

Trop de chrétiens aujourd’hui prennent le salut à la légère et pensent qu’il peut s’obtenir de la façon qu’ils choisissent, comme s’il y avait de multiples chemins du salut. Mais comment cela se peut-il? Comment peut-il y avoir tant de chemins du salut différents? Il n’y a qu’un seul chemin du salut éternel, et ce chemin est l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Le reste conduit seulement à une fin mortelle. L’évangile de l’eau et de l’Esprit est ce dont vous avez besoin pour être sauvé devant Dieu; tout autre chose est inutile.



Le secret du salut révélé dans le fil bleu du tabernacle


L’évangile de l’expiation des péchés, l’évangile du fil bleu, pourpre, et écarlate, est le don du salut de Dieu pour nous. C’est ce don du salut qui nous a permis d’entrer dans le sanctuaire et d’y vivre. Il a fait de nous des justes. Ayant fait de nous des justes, cela nous a conduit dans l’église pour y vivre et nous nourrir du pain spirituel, la parole de Dieu. Et lorsque nous nous tenons devant le propitiatoire de Dieu et prions, cela nous bénit par la grâce donnée par Dieu. C’est pour cela que le salut est si précieux.

Jésus nous a dit de bâtir nos maisons sur le roc. Ce roc n’est autre que notre salut, qui a été accompli par les actes justes de Jésus, c’est-à-dire son baptême et son sang. Maintenant, soyons tous sauvés pour vivre notre foi, devenons les enfants de Dieu, entrons dans le royaume des cieux, et jouissons de la vie éternelle. Puisque nous avons accepté l’évangile du fil bleu, pourpre, et écarlate et du fin coton retors, l’évangile de Jésus pour l’expiation des péchés, nous pouvons maintenant entrer dans le sanctuaire par cette foi. Même avant que nous soyons sauvés, Jésus a porté nos péchés par son baptême et a été condamné à la croix, et c’est pour cela que nous avons obtenu le salut en croyant en l’évangile de l’expiation des péchés.

Le baptême que Jésus a reçu et le sang qu’il a versé pour faire l’expiation de tous nos péchés constituent l’évangile qui a effacé tous nos péchés. Croyez-vous en cet évangile maintenant? Le vrai évangile est l’évangile céleste de l’expiation des péchés qui a effacé même tous nos péchés personnels. Vous avez été sauvé et êtes né de nouveau en croyant en cet évangile de la rémission des péchés. Le Seigneur nous a sauvés par l’évangile de l’expiation des péchés qui a expié chacun de tous nos péchés personnels.

Je rends grâces au Seigneur pour sa parole. Alléluia! Gloire au Seigneur!

Que Dieu vous bénisse tous!