Sermons

【3-20】< 2 Rois 5:15-19 > Abandonnez Vos Propres Pensées



< 2 Rois 5:15-19 >

“Naaman retourna vers l’homme de Dieu, avec toute sa suite. Lorsqu’il fut arrivé, il se présenta devant lui et dit: voici, je reconnais qu’il n’y a point de Dieu sur la terre, si ce n’est en Israël. Et maintenant, accepte, je t’en prie, un présent de ton serviteur. Elisée répondit: L’Eternel, dont je suis le serviteur, est vivant! Je n’accepterai pas. Naaman le pressa d’accepter, mais il refusa. Alors Naaman dit: Puisque tu refuses, permets que l’on donne de la terre à ton serviteur, une charge de deux mulets; car ton serviteur ne veut plus offrir à d’autres dieux ni holocauste ni sacrifice, il n’en offrira qu’à l’Eternel. Voici toutefois ce que je prie l’Eternel de pardonner à son serviteur. Quand mon maître entre dans la maison de Rimmon pour s’y prosterner et qu’il s’appuie sur ma main, le me prosterne aussi dans la maison de Rimmon: veuille l’Eternel pardonner à ton serviteur, lorsque je me prosternerai dans la maison de Rimmon! Elisée lui dit: Va en paix. Naaman quitta Elisée et fut à une certaine distance.”



Le Général Naaman Devait Mettre de Côté Ses Propres Pensées Charnelles 


Aujourd’hui, je voudrais vous expliquer ce que nous devons savoir pour mieux vivre notre foi. Il est écrit dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui que le Général Naaman fut guéri de sa lèpre par Elisée, un serviteur de Dieu. Naaman était le commandant de l’armée du Rois de la Syrie, et quoiqu’étant un homme très honoré qui apportait beaucoup à son royaume, il était aussi un lépreux. Lorsque sa lèpre commença à devenir grave, il se battait pour vivre une vie conjugale normale ou pour s’occuper des affaires du royaume. Il y avait en ce temps-là une petite fille emmenée en captivité du pays d’Israël qui travaillait dans sa maison comme esclave, et cette fille hébreux dit à la femme de Naaman que si seulement son maître pouvait aller voir un prophète en Israël, il guérirait certainement de sa lèpre. Après avoir entendu cette bonne nouvelle, il se rendit en Israël comme un ultime effort, et comme il était de coutume, il envoya la lettre personnelle du roi de la Syrie au roi d’Israël. Ce dernier l’emmena alors au serviteur de Dieu Elisée. 

Sur le chemin de chez Elisée, Naaman fut confronté à d’énormes anxiétés et d’attentes, pensant: “Si cet homme est réellement un serviteur de Dieu compétent, il m’imposera immédiatement les mains, priera et me guérira. Il me traitera également avec grand respect et hospitalité.” Cependant, contrairement à ses pensées, Elisée lui donna simplement des instructions par l’intermédiaire de son messager, disant à Naaman: “Va et lave toi dans le Jourdain sept fois.” Le Général Naaman fut interloqué par cette approche et fut extrêmement offensé en entendant le messager. Furieux et découragé, Naaman marmonna: “Cet Elisée ne s’est même pas donné la peine de venir accueillir en personne le Commandant de l’Armée d’une Grande Puissance! Il m’a dédaigné, moi et mon importante position et a simplement envoyé un messager me dire que je dois aller au Jourdain et m’y laver sept fois. Pense-t-il que j’ai parcouru toute cette distance pour me laver dans une rivière en Israël parce qu’il n’y a pas de rivière en Syrie? Quelles sottises! L’Abanah et le Pharpar en Syrie sont cent fois meilleures que le Jourdain crasseux. Le Jourdain ne coule que lorsqu’il y a des inondations, sinon ce n’est qu’un petit ruisseau sinueux. Comment ose-t-il me demander de laver mon corps dans ces eaux boueuses du Jourdain? Pense-t-il que je n’ai pas d’autres rivières? Je ne peux pas supporter cette idée de me laver dans une rivière aussi répugnante! Quelle indécence et irrespect! Allons à la maison! Nous reviendrons avec l’armée Syrienne et décimerons tout ce pays!”

Cependant, le serviteur de Naaman qui l’accompagnait lui recommanda d’écouter Elisée, lui disant: “Général Naaman, si le serviteur de Dieu vous avait dit de faire quelque chose de plus difficile, ne l’auriez-vous pas fait? Il n’est pas si difficile de laver votre corps dans le Jourdain; puisque Elisée vous a dit de faire une chose si simple, pourquoi ne pas le faire? Puisque vous vous voulez guérir de votre maladie, ne voudriez-vous pas faire tout ce qu’Elisée vous dit de faire, même si cela était beaucoup plus difficile que ceci? Donc, faites ce qu’Elisée a dit s’il vous plait. Si cela ne fonctionne pas, alors nous pouvons considérer nos options et décider s’il faut ou non revenir avec notre armée pour envahir Israël.” Après avoir écouté les conseils de son serviteur, Naaman changea d’avis et se rendit au Jourdain et plongea dans la rivière sept fois. Jusqu’à la sixième plongée, son corps était toujours couvert de lèpre. Cependant, lorsqu’il plongea pour la septième fois, sa lèpre disparut, complètement guéri!

A cause de la lèpre, sa chair s’était décomposé et des plaies suintantes sur sa peau, mais il était maintenant complètement guéri, et son corps devint tout doux et propre celui d’un petit enfant. Après avoir été complètement guéri de la lèpre dans le Jourdain, le Général Naaman retourna vers Elisée et dit: “Seul le Dieu d’Israël est le vrai Dieu. Veuille accepter ces trésors comme présent de remerciement.” Mais Elisée refusa et dit: “Absolument pas. Je n’accepterai rien de toi.” Malgré les efforts de Naaman à convaincre Elisée d’accepter ses présents, ce dernier refusa tout présent de lui. Alors Naaman dit à Elisée: “Je suis sur le point de retourner dans mon pays. J’ai une requête. Permets-moi, s’il te plait, d’avoir une portion de terre ici. “Une fois que je serai de retour dans mon pays, je n’adorerai plus d’autres dieux que le Seigneur Dieu.” Elisée consentit à sa requête. Naaman dit alors: “S’il te plait, pardonne moi pour cette autre situation préoccupante, vois-tu, mon roi adorent des idoles dans le temple de Rimmon. Je dois l’assister quand il se prosterne devant les idoles, et donc je n’ai pas de choix que de me prosterner avec lui.” Alors Elisée lui dit: “Va en paix.” Et la Bible dit: “Alors il s’éloigna de lui d’une certaine distance.” 

Ainsi, prit fin la bénédiction spirituelle du Général Naaman. Il est clair que Naaman reçut la grâce de guérison de Dieu en écoutant et obéissant à Sa Parole de la part d’Elisée, un serviteur de Dieu. Pour les lépreux, il n’y a pas de grâce de Dieu plus grande que d’être guéri de cette terrible maladie invalidante. Cela se réfère également à la rémission des péchés que vous et moi avons reçus. C’est le symbole du fait que nous avons reçus la rémission des péchés, une fois pour toute en croyant en la justice de Jésus-Christ. Nous devons faire attention à ces mots: “Alors il s’éloigna de lui d’une certaine distance,” qui signifie que, même si Naaman ne s’était pas éloigné d’une courte distance d’Elisée, sa vie de foi était maintenant terminée.



Cela Signifie Que Nous Devons Abandonner Nos Propres Pensées Quand Il s’Agit de Nos Vie de Foi


La seule chose que nous devons tous connaître et comprendre quant à notre vie de foi, est de renier nos pensées. Maintenant que nous avons reçus la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, à quoi devons-nous faire plus attention et nous souvenir? Il s’agit seulement de renier les pensées de notre chair et suivre la Parole de Dieu par la foi. N’est-il pas vrai que les pensées de la chair surgissent du plus profond de nous plus que la volonté de Dieu? Les pensées avides de la chair abondent en nous tous. N’est-il pas également vrai que vous avez beaucoup plus de sagesse et de plans charnels que la volonté de Dieu? Nos pensées charnelles continuent de jaillir implacablement et essaient de nous faire marcher contre la volonté de Dieu. Mais nous devons vaincre de telles pensées en nous résolvant seulement de suivre la volonté de Dieu. Les pensées de la chair sont notre plus grand ennemi qui nous conduit à la ruine.

Le problème auquel nous faisons face quotidiennement est qu’il est vraiment difficile de renier nos propres pensées. C’est parce qu’avant de recevoir la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous n’avions jamais expérimenté ou renié les pensées de la chair, même pas une fois. Mais une fois que nous recevons la rémission des péchés, nous devons commencer à renier nos pensées charnelles continuellement. Seulement lorsque nous commençons à renier les pensées de notre chair pouvons-nous commencer à vivre notre vie de foi. Si quelqu’un marche par ses propres pensées charnelles, alors une telle vie de foi finirait obligatoirement comme celle du Général Naaman. Par conséquent, toutefois que nous nous égarons, nous devons méditer et penser à la justice de Dieu et y revenir. 

Lors de notre dernière réunion de réveil, madame Hong était là. Elle est ici avec nous aujourd’hui à notre culte. Dans le passé, Madame Hong fréquentait une église plutôt flamboyante qui dirigeait le soi-disant “culte ouvert” où les congrégations font toutes sortes de grands bruits et s’expriment pendant ces cultes. Elle me dit qu’elle était très heureuse de venir aux réunions de notre église où seule la Parole de Dieu est prêché dans le calme. Elle me dit également que dans le passé elle avait fait ce qu’elle voulait faire dans sa vie de foi, mais maintenant elle voit les choses autrement où les saints dans l’église de Dieu qui ont reçu la rémission des péchés travaillent et servent Dieu dans l’ordre.

Jésus est le vrai Dieu. Etre vrai c’est n’avoir aucune fausseté du tout. La vérité l’emporte toujours sur les mensonges. La vérité est séparée de ce qui n’est pas juste. C’est pourquoi Jésus dit: “Je suis le chemin, la vérité et la vie.” Nous devrions croire en cette Parole de Jésus et y croire entièrement. Nous pouvons alors être libérés des chaines de Satan qui nous avaient liés précédemment, de sorte à ne plus jamais être enchainés par le Diable. C’est parce que nous sommes désormais capables de suivre Dieu et recevoir Ses bénédictions dans nos vies. Il devient alors possible pour nous de ne plus jamais vivre comme des esclaves du Diable. Ainsi, parce que notre Dieu est de loin plus puissant que tout mensonge, Jésus veut que nous ayons confiance en la Parole de Dieu et la suivions par la foi.

Lorsqu’il s’agit des choses qui n’ont rien à voir avec la vérité, nous pouvons les suivre ou non. Mais quand il s’agit de la vraie Parole de Dieu, nous devons y croire et la garder telle qu’elle est. La Parole de Dieu est la Vérité. La Parole de Dieu est la vraie vie et la Vérité immuable qui mène au bon endroit. Donc, la vérité ne peut jamais être corrompue. Il est donc extrêmement important que vous et moi réalisions cette chose très importante: après avoir reçu la rémission des péchés, la chose avec laquelle nous nous battons le plus, ce sont les pensées de notre chair. Ce sont nos propres pensées, nos propres faiblesses, notre orgueil – notre “égo”, qui créent les épreuves les plus pénibles de notre vie de foi. 

En d’autres termes, notre plus grand combat n’est avec personne d’autre que nous-même, nos propres cœurs et croyances. La Bible dit que “La foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas” (Hébreux 11:1). En effet, ce en quoi nous croyons n’est pas nos propres pensées, mais plutôt en la Parole de Dieu, qui est la Vérité. Toute foi est fondée sur quelque chose. La foi n’est rien d’autre que croire en cette chose et y obéir. Maintenant que nous avons reçu la rémission des péchés en croyant en la Parole de Dieu, ce dont nous devons nous méfier le plus, ce sont nos propres pensées. La Bible dit: “Alors il s’éloigna de lui d’une certaine distance.” Cependant, les Ecritures ne parlent pas davantage du Général Naaman. Cela implique le fait qu’il finit par perdre la vraie foi qu’il avait pour un moment, et en conséquence, perdit également sa vie.

Mes chers croyants, lorsque nous nous éloignons de Dieu et de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous ne nous en éloignons pas d’une grande distance au début. En d’autres termes, nous ne rejetons pas Dieu et l’évangile de l’eau et de l’Esprit catégoriquement ou ne l’abandonnons pas immédiatement. Mais, lorsque nous commençons à nous éloigner, nous le faisons graduellement. Nous nous détournons de Dieu d’un pas, nous nous retournons pour jeter un coup d’œil en arrière, et ensuite nous répétons le processus en nous éloignant de quelques pas de plus. Sans nous en rendre compte, nous finissons par être si loin de Dieu finalement que tout d’un coup, nous n’avons plus rien à faire avec Lui. Le mot “péché” se prononce “άμαρτία (hamartia)” en Grecque, ce qui signifie “manquer le but.” Autrement dit, le péché est comme une flèche dirigée vers une cible spécifique mais qui finit par la manquer complètement. Que signifie alors le péché de l’homme? Cela signifie manquer la volonté de Dieu.

Dieu a fait de nous son propre peuple en nous sauvant de nos péchés et en nous rendant sans péchés. Dieu veut vivre au milieu de nous dans Son Royaume pour l’éternité. Voici la volonté de Dieu. En d’autres termes, le désir de Dieu est de faire de nous Ses propres enfants, nous qui croyons en la justice de Jésus-Christ. Et Il veut déverser sur nous qui sommes Ses enfants toutes les bénédictions des Cieux. Par conséquent, tout ce que l’on doit faire pour recevoir ces bénédictions est d’obéir à la volonté de Dieu, et de croire en l’œuvre juste qu’a accomplie Jésus sur cette terre. Pourtant, malgré cela, plusieurs personnes pensent qu’ils ne doivent pas croire en la justice de Dieu. Cela est évidemment une énorme erreur. Plusieurs se disent: “Tout ce qui importe pour moi, c’est de vivre une vie moralement juste. Peu importe ce en quoi je crois. Je peux croire au Bouddhisme pourvu que j’observe l’éthique, j’irai au Paradis. Pourquoi dois-je spécifiquement croire en la justice de Jésus comme vous le dites?” Cependant, mes chers croyants, vivre vos vie de foi selon vos propres pensées charnelles est manquer complètement la volonté de Dieu. C’est précisément ce qu’est le péché selon la Bible. Ce sont nos pensées charnelles qui constituent le péché aux yeux de Dieu. Continuer à s’attacher à ses propres pensées, c’est commettre le plus grand péché aux yeux de Dieu. 

C’est pour cette raison que le Seigneur dit dans la Bible: “Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive” (Matthieu 16:24). Quand il s’agit de mener nos vies de foi après avoir été délivrés de nos péchés, abandonner nos propres pensées charnelles devient absolument indispensable.

Même à présent j’ai encore des pensées propres à moi que je dois abandonner. Donc je renonce à moi-même de façon répétitive et à chaque fois. Il y a beaucoup de fois où mes pensées ne sont pas conformes à la Parole de Dieu. Si je continue en suivant les pensées de ma chair malgré tout, alors je finirais par me lever contre la volonté de Dieu. Donc, toutefois que mes pensées ne sont pas conformes à la volonté de Dieu, je les renie catégoriquement. Je ne m’accroche pas à mon propre style.

Mes chers croyants, je crois que vous avez tous reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. De quoi devons-nous donc être soucieux pour le restant de notre vie? C’est la nécessité de renoncer à nous-même devant Dieu. La vie de foi n’est rien d’autre que le fait de renoncer à soi-même devant la Parole de Dieu jusqu’au retour du Seigneur. Nous avons été immensément bénis par la Parole de Dieu lors du camp de formation des disciples de la semaine dernière, mais même après cela, nos pensées charnelles ont continué à se manifester. Même à ce moment précis, il y a d’innombrables pensées charnelles qui s’attisent dans nos cœurs. Vous et moi avons trouvé la grâce de Dieu et y avons gouté. Mais si nous voulons goûter davantage à cette grâce, alors nous devons savoir comment renier nos propres pensées chaque minute de chaque jour. Certains parmi vous pourraient penser qu’ils peuvent se contenter seulement de la grâce qu’ils ont reçue, mais il est plutôt difficile de suivre le Seigneur avec une telle attitude complaisante. C’est seulement quand nous renonçons à nous-même devant Dieu que la grâce de Dieu peut remplir nos cœurs, nous rendant ainsi capable de Le suivre. Seulement alors pouvons-nous recevoir toutes les bénédictions de Dieu.



La Leçon du Passage des Ecritures d’Aujourd’hui 


Le passage des Ecritures d’aujourd’hui nous enseigne tous, y compris les serviteurs de Dieu, que nous pouvons tous suivre le Seigneur jusqu’au jour de Son retour, seulement si nous renonçons à nous-même. Vous et moi devons renonçons à nous-même. L’avez-vous déjà fait? Ceux qui ne croient pas en la justice de Dieu n’ont jamais renié leurs pensées charnelles de toute leur vie. Il y a un vieux dicton en Corée qui dit: “Un enfant trop gâté arrachera la barbe du grand-père.” Cela signifie que si tu dorlote ou gâte trop tes enfants, ils seront tellement gâtés pourris et narcissiques qu’ils n’auront de respect pour l’autorité de personne. Donc, une bonne famille éduque ses enfants avec des limites strictes et établit des barrières.

De même, si nous les croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit faisons toute chose selon les pensées de notre chair, nous finiront par défier la volonté de Dieu. Quoique nous soyons toujours des enfants de Dieu, mais à moins que nous nous contrôlions, nous ne pouvons vivre une vie digne des enfants de Dieu. Abraham engendra Ismaël et Isaac. Cependant, quoiqu’Ismaël fût le fils d’Abraham, il fut évincé de la famille parce qu’il avait été conçu dans la désobéissance. Donc, Dieu reconnut Isaac qui fut engendré selon Sa Parole, et devint le seul héritier légitime d’Abraham.

Ceux qui sont capable de mettre de côté leurs pensées et suivre le Seigneur en croyant en la justice de Dieu sont appelés les gens de foi. Donc, pour que nous devenions des vrais ouvriers de Dieu, nous devons d’abord renier nos pensées charnelles. Maintenant que nous avons reçu la rémission des péchés, si nous voulons suivre la justice de Dieu et recevoir toutes Ses bénédictions dans nos vies, nous devons nécessairement et impérativement renier nos propres pensées. C’est seulement quand nous renions nos pensées que nous pouvons vivre une vraie vie de foi. La toute première chose à faire une fois que nous recevons la rémission des péchés, qui est aussi la chose la plus difficile à faire, est de renier nos pensées. Nous devons impérativement renier les pensées de notre chair si nous voulons suivre le Seigneur correctement. C’est le commandement du Seigneur. Il n’y a même pas une trace de pensée humaine lorsqu’il s’agit du commandement du Seigneur. La foi juste et vraie, c’est renier nos pensées devant Dieu, et obéir seulement qu’à Sa justice. Donc, réalisant cela, renonçons à nous-même chaque jour et vivons fidèlement notre vie de foi.

Je vais raccourcir mon sermon aujourd’hui, de sorte à ne pas vous exténuer. Lors du camp de formation des disciples de la semaine dernière, j’ai demandé au Frère Byungki Ahn de servir dans la classe de l’évangile, mais il était réticent à le faire. Il semblait être exténué des combats spirituels qu’il devait mener avec les nouveaux arrivants. Il lui faudra probablement une semaine de plus pour récupérer. Frère Jaemoon Ha qui a rendu son témoignage de salut il y a un instant, a indiqué qu’il ne pouvait plus fréquenter l’église de Dieu. Cela parce qu’il ne pouvait pas renier ses propres pensées. Il a besoin de revenir le plus tôt possible, croire et obéir à la justice de Dieu avant qu’il ne soit trop tard. Quelqu’un qui a reçu la rémission des péchés, connu la volonté de Dieu et rencontrer sa justice après avoir vécu dans l’église peut-il encore recevoir les bénédictions de Dieu après qu’il a quitté l’église? Non, bien sûr que non! Le temps passé avec les justes va davantage manqué à ce genre de personnes. Mais que ce serait-il passé s’ils avaient renié leurs pensées devant Dieu? Tous ceux qui renient leurs pensées et suivent Dieu recevront d’abondantes bénédictions de Lui. 

Ceux qui renient leurs pensées recevront la grâce bénie de Dieu en abondance, mais ceux qui refusent de renier leurs pensées ne peuvent recevoir aucune des bénédictions de Dieu. Dieu a stocké des bénédictions spirituelles pour ceux qui cherchent à vivre la juste vie. A qui ces bénédictions sont-elles accordées? Toutes ces bénédictions sont accordées à ceux qui renient les pensées de leur chair et vive en obéissance au Seigneur. Tous les trésors stockés dans le Royaume des Cieux appartiennent à ceux qui renoncent à eux-mêmes.

Vous avez reçu la rémission des péchés, n’est-ce pas? Alors renoncez à vous-même. Pourquoi y a-t-il tant de personnes qui sont incapables de recevoir la rémission des péchés même après avoir entendu l’évangile? C’est juste parce qu’elles sont remplies de leurs propres pensées et ne renoncent pas à eux-mêmes. Si elles décidaient de renier leurs propres pensées, alors elles recevraient immédiatement la rémission de leurs péchés. Mais il n’est absolument pas si facile de renoncer à soi. Donc recevoir les bénédictions de Dieu n’est pas si facile non plus. Jésus dit: “Celui qui veut Me suivre doit renoncer à lui-même.” Renoncer à soi, c’est renier sa propre volonté, ses propres pensés, ses propres plans, etc. 

Mais toutes ces choses sont celles que nous valorisons le plus et que nous attachons le plus à nos cœurs, donc il est évident que nous trouvions cela si difficile de renoncer à nous-mêmes. Renoncer à soi, c’est comme renoncer à sa vie. C’est la raison pour laquelle Jésus dit: “Si quelqu’un veut venir après Moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il renonce même à sa vie, et qu’il Me suive.” En bref, renoncer à soi est une chose extrêmement difficile à faire. Cela signifie abandonner sa vie pour suivre le Seigneur. Il n’y a que ce genre de personnes qui peuvent suivre le Seigneur. Donc, pendant que les frères et sœurs dont la foi a grandi depuis qu’ils ont reçu la rémission des péchés peuvent bien suivre le Seigneur, ceux qui viennent de recevoir la rémission des péchés le trouvent extrêmement difficile, du fait que plusieurs questions et doutes s’élèvent lorsqu’ils écoutent la Parole, et leur première réaction est la résistance. 

C’est pourquoi les nouveaux croyants doivent être constamment nourris dès qu’ils reçoivent la rémission des péchés et naissent de nouveau. Ceux qui sont des enfants spirituels doivent être allaités avec le lait spirituel aussi souvent que possible. Mais que se passera-t-il s’ils ne viennent pas au culte pendant plus d’une semaine? Ils retomberont inévitablement dans leurs propres pensées, et ainsi, oublieront tout de la Parole qu’ils ont entendu. Ils peuvent venir à l’église une fois par semaine, mais lorsqu’ils retournent à la maison ils oublient tout, tout le reste de la semaine. Donc, pour les nouvelles âmes, la première année est l’année la plus importante. A un an, les enfants peuvent commencer à marcher. A partir de ce moment ils peuvent faire une série de choses qu’ils ne pouvaient pas faire à leur naissance. Ils commencent à manger de la nourriture solide, ils peuvent soulever des affaires, ils peuvent demander plus de nourriture et peuvent même piquer une crise de colère. Donc quand vous vous regardez, vous devez vous demander si vous avez atteint l’âge spirituel mature. 

Vous devriez savoir pourquoi vous avez besoin ou non d’être nourris aussi souvent que possible, et si oui ou non vous devez renoncer à vous-même. Les résultats diffèrent largement entre ceux qui vivent avec cette connaissance et ceux qui vivent sans elle. Donc je vous demande d’en prendre conscience. Une fois que vous renoncer à vous-même et suivez le Seigneur pendant un certain nombre d’années, plusieurs choses merveilleuses vont commencer à se produire dans votre vie, et votre foi commencera à grandir de façon exponentielle. Même s’il est difficile de suivre le Seigneur au début, lorsque vous le faites pendant juste quelques années, cela deviendra beaucoup plus facile. C’est parce que si vous faite du renoncement de soi une habitude, cela deviendra votre seconde nature. 

Vos prédécesseurs vous demandent parfois de faire certaines choses. Si vous comparez vos pensées à celles des leaders de l’église, vous aller vous rendre compte que les vôtres sont bien en deçà des leurs. Vous êtes le numéro un quand vous êtes seul, mais quand les leaders de l’église s’impliquent, vous avez l’impression d’être le dernier. Il en est de même pour les leaders. Ils peuvent penser aussi qu’ils sont les premiers quand ils sont seuls, mais quand ils se comparent à la Parole du Seigneur, ils deviennent les derniers. Donc nous tous n’avons d’autres choix que de renoncer à nous-même. Les sages renoncent à eux-mêmes, n’est-ce pas? Mais vous pouvez vous dire en ce moment: “Pasteur Jong me demande de renoncer à moi, mais comment puis-je le faire si je sens que ça va.” Si vous pensez êtres si intelligent et bon, essayez de lire la Parole de Dieu, et écoutez ce vous disent vos frères et sœurs. Ensuite, examinez vos pensées et leurs conseils attentivement et voyez qui a vraiment raison. Même s’il vous semble que vos propres pensées sont correctes, vous devez toutefois renoncer à vous-même. C’est seulement parce que vous n’avez pas la parfaite compréhension des choses spirituelles que vous pensez avoir raison, alors qu’en réalité, ce n’est pas le cas du tout. Les mots me manquent pour vous dire combien il est important pour vous de renoncer à vous-même. Etant encore spirituellement immature, il n’y a pas beaucoup de raison pour vous de renier vos pensées. C’est parce que vous êtes trop jeune dans la foi que vos prédécesseurs n’insistent pas pour que vous reniiez vos pensées. Ils le font quand vous atteignez un certain niveau de maturité. Et quand ils le font à temps, c’est parce qu’ils veulent vous nourrir davantage.

Donc, lorsque nous recevons la rémission des péchés, nous devons constamment renoncer à nous-même dans notre vie de foi. Il est absolument important pour vous d’apprendre cette leçon par cœur, vous en rappeler toujours et vivre en conséquence. Cette leçon n’est pas seulement destinée à nos saints, mais également à nos leaders et ministres. Lorsque les gens sont bons à faire quelque chose, ils ont tendance à s’y accrocher. Et comme leurs cœurs se remplissent d’arrogance, ils pensent qu’ils sont numéro un quel que soit ce que quelqu’un d’autre leur dira. Alors, ils n’écoutent pas leurs leaders.

Mes chers croyants, nous ne sommes pas numéro un aux yeux de Dieu. C’est pourquoi Dieu nous a donné Son Eglise et Ses serviteurs. La sagesse et les bénédictions illimitées se trouvent dans l’Eglise de Dieu. La Bible dit que toutes ces bénédictions dans l’Eglise de Dieu appartiennent à quiconque accepte la Parole de Dieu par la foi et prend Sa justice. A mesure que nous continuons nos vies de foi, nous devons tous renoncer à nous-même quoiqu’il arrive. Il est absolument crucial pour vous de vivre votre vie de foi en ayant cela à l’esprit. Répétez après moi s’il vous plait: “Ma vie de foi se résume au renoncement de moi-même.” la toute première chose que nous devons faire une fois que nous recevons la rémission des péchés est de commencer à renoncer à nous-même. Jusqu’à quand devons-nous continuer à renier nos pensées? Nous devons renoncer à nous-même jusqu’au retour du Seigneur.

C’est la leçon important que nous enseigne le passage des Ecritures d’aujourd’hui. Si Naaman avait renoncé à lui-même et avait suivi Elisée, alors sa marche résolutoire de foi aurait été consignée dans les Ecritures. Si Naaman avait suivi Dieu sous la direction d’Elisée, la Bible aurait parlé de lui, pas seulement en tant que commandant de l’armée d’une nation, mais comme un précieux serviteur du Royaume de Dieu. Mais au lieu de cela, le Général Naaman suivit ses propres pensées et retourna à son ancienne nature. Et cela fut sa fin. L’incrédulité n’est pas quelque chose qui provient d’un grand événement. Mais, il y a incrédulité quand quelqu’un échoue à renoncer à lui-même dans les petites choses. C’est de cette manière que les gens finissent par abandonner Dieu complètement. En d’autres termes, même si au début vous vous éloignez de Dieu de seulement quelques pas et marchez selon vos propres pensées, à la fin, vous serez confronté à d’insurmontables difficultés. Ayant cette connaissance, soumettons-nous tous à l’orientation de l’Eglise même dans les petites choses, renions nos propres pensées, prions continuellement et menons nos vies de foi de cette manière correcte.