Sermons

【3-26】< Jean 21:15-19 > Notre Seigneur Nous a Bénis pour le Suivre Malgré Nos Nombreuses Faiblesses



< Jean 21:15-19 >

“Après qu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ne m’aimes ceux-ci? Il Lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais Mes agneaux. Il lui dit une seconde fois: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu? Pierre Lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais Mes brebis. Il lui dit pour la troisième fois: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu? Pierre fut attristé de ce qu’Il lui avait dit pour la troisième fois: M’aimes-tu? Et il Lui répondit: Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais Mes brebis. En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais plus jeune, tut e ceignais toi-même, et tu allais où tu voulais; mais quand tu seras vieux, tu étendras tes mains, et un autre te ceindra, et te mènera où tu ne voudras pas. Il dit cela pour indiquer par quelle mort Pierre glorifierait Dieu. Et ayant ainsi parlé, Il lui dit: Suis-moi” 



Une Vérité Evidente


Le passage des Ecritures d’aujourd’hui se trouve en Jean 21:15-19 que nous venons de lire. Dans ce passage, Jésus demanda à trois fois à Pierre: “M’aimes-tu?” et Pierre répondit en disant: “Oui, Seigneur; Tu sais que je t’aime.” A chaque réponse de Pierre, le Seigneur lui disait: “Pais Mes brebis.” Alors le Seigneur dit à Pierre: “quand tu étais plus jeune, tut e ceignais toi-même, et tu allais où tu voulais; mais quand tu seras vieux, tu étendras tes mains, et un autre te ceindra, et te mènera où tu ne voudras pas.” Cela arrivera après la crucifixion et la résurrection du Seigneur. 

A ce moment-là, certaines personnes avaient vu le Jésus ressuscité de leurs propres yeux, alors que d’autres en avaient juste entendu parler. En tout cas, Pierre, Jacques et d’autres disciples étaient allés pêcher à la Mer de Tiberis. Il semble qu’ils étaient extrêmement déçus d’eux-mêmes suite à leur comportement lors de la crucifixion de Jésus. Quoique le Seigneur ressuscita pour eux, ils retournèrent néanmoins à leur passé. Donc, ils travaillèrent avec acharnement toute la nuit sans rien attraper. Jésus, se tenant sur le rivage, leur demanda s’ils avaient attrapé des poissons. Ils répondirent non. Alors il leur dit: “Jetez le filet du côté droit de la barque, et vous trouverez.” Lorsqu’ils obéirent aux instructions, ils sortirent un filet plein de poissons. 

Un des disciples de Jésus dit: “C’est le Seigneur!” Entendant cela, Pierre remit son vêtement qu’il avait ôté, se jeta dans la mer et nagea en direction du Seigneur. Une fois sur le rivage, les disciples virent le Seigneur qui les attendait. Il avait fait un feu avec du poisson dessus et du pain. Mais personne ne demanda: “Seigneur, est-Tu ressuscité d’entre les morts?” La résurrection était tout à fait évidente. Le Seigneur ressuscité était apparu sur le rivage de Mer de Tiberis et leur avait dit de jeter le filet de l’autre côté de la barque. Les disciples étaient tous assis sur le rivage, mais aucun d’eux n’osait demander: “Seigneur, as-Tu été ramené à la vie?” Pourquoi ne pouvaient-ils pas le Lui demander? C’est parce que la résurrection de Jésus leur était trop évidente. C’est parce que le Seigneur ressuscité se tenait là, devant leurs yeux, ayant fait un feu, avait fait cuire du poisson, avait préparé du pain et leur demandait de manger. Aucun d’eux ne pouvait lui demander s’Il était Jésus, car le Jésus qui se tenait devant eux ne venait pas d’un rêve ou une vision. Avant cet événement, les disciples avaient entendu par deux fois que Jésus était ressuscité des morts. Donc, même s’ils ne L’ont pas vu après sa crucifixion et son enterrement, ils Le voyaient maintenant de leurs propres yeux, et se tenait là devant eux. Sa résurrection était donc aussi claire que la lumière du jour. 

Spirituellement parlant, cela se réfère à la vérité incontestable de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Il est si évident que le Seigneur a effacé nos péchés une fois pour toute avec l’évangile de l’eau et de l’Esprit qu’il nous est impossible de demander si l’évangile est vrai ou pas. Nul ne peut mettre en doute la véracité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit parce que tous nos péchés ont effectivement été effacés. L’évangile de l’eau et de l’Esprit proclame que Jésus Christ porta nos péchés une fois pour toute en se faisant baptiser par Jean-Baptiste. Par le Baptême reçu de Jean-Baptiste, Jésus s’est chargé des péchés du monde, les porta jusqu’à la Croix, versa Son sang à mort à la Croix, ressuscita des morts et est ainsi devenu notre Sauveur. Puisque le Seigneur a ainsi effacé tous nos péchés une fois pour toute, avons-nous encore des péchés? Non, pas du tout! Il n’y a même pas besoin de poser cette question, car il est incontestablement vrai que le Seigneur a effacé avec l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Dire que les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit n’ont plus de péché est la vérité indiscutable.



Malgré Nos Faiblesses


Apparaissant devant Ses disciples, le Seigneur ressuscité demanda à Pierre: “Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ne m’aiment ceux-ci?” A ceci, Pierre répondit: “Oui, Seigneur, Tu sais que je T’aimes.” Il était capable de le dire trois fois. Pierre n’avait d’autre choix que de dire: “Seigneur, Tu sais toutes choses; Tu sais que je T’aime.” les disciples étaient en fait remplis d’émotions lorsqu’ils Le virent. Ils étaient submergés par le fait que Jésus soit allé à leur recherche après Sa résurrection. Lorsque Jésus fut arrêté par les soldats Romains dans le jardin de Gethsémané, Pierre L’avait suivi jusqu’à la cours de Pilate. Mais une fois là-bas, il renia Jésus trois fois. Pierre n’a pas juste déclaré qu’il ne connaissait pas Jésus, mais il le renia avec acharnement trois fois de suite. La troisième fois qu’il renia Jésus, le coq chanta. A ce moment-là, Jésus se retourna en signe d’interrogation et regarda Pierre, et lorsque leurs regards se croisèrent, il baissa ses yeux et s’enfuit. Se rappelant de ce que le Seigneur lui avait, qu’il Le renierait trois fois avant le chant du coq, Pierre se sentit si abattu et pleura amèrement. 

Jésus n’a jamais commis de péché, pourtant Il fut interrogé devant Pilate, et après avoir reçu quarante coups de fouet moins un, Son corps était déchiré et couvert de sang. On fit porter une couronne d’épine à Jésus, on Lui cracha dessus, on Le gifla et on fixa un insigne sur la Croix portant l’inscription “Le Roi des Juifs” en Hébreux, Grec et Latin. Le maître de Pierre, son Dieu et son Sauveur, en qui il a cru et suivit était couvert de sang. Pourtant, Pierre renia ce Jésus pas moins de trois fois. Pierre entendit parler de la mort de Jésus à la Croix. Et il s’est même rendu à Sa tombe. Mais Jésus ne se trouvait pas dans la tombe. Le supplice de Pierre était si grand que, malgré la résurrection de Jésus, il avait trop honte de se présenter devant Lui. Pour sauver l’humanité toute entière, Jésus porta tous les péchés du monde par Son baptême. Il fut crucifié avec tous les péchés du monde, subit toutes sortes d’insultes et de cruauté et mourut finalement. Il se vida de tout Son sang et mourut. Il fut enseveli et en ressuscitant, Il sauva l’humanité toute entière, y compris Pierre. 

Cependant, Pierre et les autres disciples s’enfuirent alors que Jésus souffrait ainsi pour le salut, et tout ce qu’ils pouvaient faire était de retourner à leur vielle occupation de pêcheurs. Donc, les disciples avaient trop honte d’eux-mêmes pour dire quoique ce soit à Jésus. Pourtant, Jésus se présenta devant d’eux sur le rivage de la Mer de Tiberis et les invita à prendre le petit déjeuner. Ayant fait cuire du poisson et préparé du pain, Il leur dit de manger.



M’aimes-Tu Plus Que Ne M’aiment Ceux-Ci? 


Jésus dit à Pierre: “Simon, fils de Jonas, M’aimes-tu plus que ne m’aimes ceux-ci?” Alors Pierre Lui répondit: “Oui, Seigneur; Tu sais que je T’aime.” Jésus posa trois fois la même question à Pierre, et par trois fois il répondit: “Oui, Seigneur; Tu sais que je T’aime.” Et à ces trois réponses, le Seigneur lui dit: “Pais mes brebis.”

Vous et moi suivons maintenant la justice du Seigneur. Mais nous devons nous demander si nous Le suivons assez fidèlement à la satisfaction du désir du Seigneur. A l’instar de Pierre, nous aussi avons certainement plusieurs défauts. Même nous les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit pouvons perdre notre force et trouver cela difficile de continuer à suivre le Seigneur lorsque nous luttons avec nos défauts. C’est pourquoi l’auteur de l’Epitre aux Hébreux dit: “Rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi” (Hébreux 12:1-2). 

Quand nous recevons la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, après 15, 20 ou 30 ans de vie de foi, il arrive plusieurs occasions où nous avons honte de suivre le Seigneur. De même que Pierre et ses frères dans la foi sont allés pêcher dans la Mer de Tiberis, il arrivera des moments où vous et moi trahirons le Seigneur et aurons honte de Le suivre. En d’autres termes, même si nous croyons en le Seigneur, nous succombons plusieurs fois à nos faiblesses. Quoique notre foi doive grandir avec le temps, il arrive quelques fois que cela ne soit pas le cas. 

L’Apôtre Paul a dit: “Et lors même que notre être extérieur se détruit, notre être intérieur se renouvelle de jour en jour” (2 Corinthiens 4:16). Normalement notre foi doit devenir plus ferme et nous devons servir davantage la justice du Seigneur, mais au lieu de cela, nous nous surprenons entrain de rechercher les désirs de notre chair. Nous devrions vivre nos vies de foi avec dévotion et intrépidité de la même manière que nous avons prêté serment de suivre le Seigneur lorsque nous avons trouvé l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour la première fois, mais nous n’y arrivons pas. Même s’il nous arrive de croire de croire de tout cœur au Seigneur et Le suivre fidèlement, il y a des moments où nous n’y arrivons pas. Parfois nous suivons nos leaders non pas par la foi mais par des calculs charnels, nous inquiétant de ce qu’ils nous diront. Et tombant dans la faiblesse de notre chair, nous finissons par faire comme Pierre. Nous sommes liés à de telles choses dans notre marche avec le Seigneur.

Bien que nous aimions le Seigneur, il arrive parfois que nous nous sentions si mal au point de nous demander si nous pouvons Le suivre. Nous savons que nous devons suivre le Seigneur, l’évangile de l’eau et de l’Esprit et la vie de justice, car ils sont la vérité; cependant, quand nous nous regardons, nous nous sentons trop honteux. A mesure que le temps passe, nous perdons notre force spirituelle et nous devenons des personnes rusées. Pourtant, nous devenons des personnes pieuses dans l’apparence, cherchant à plaire à tout le monde dans l’Eglise de Dieu et à n’offenser personne. Nous connaissons les tenants et les aboutissants de l’administration de l’Eglise, nous connaissons le bon protocole, nous connaissons toutes les bonnes manières et nous savons même comment attirer la faveur de nos leaders. Même si nous essayons toujours de suivre le Seigneur, mais à cause de nos propres faiblesses, nous perdons notre force spirituelle et notre authenticité. Nous voyons cela quand nous faisons une pause et que nous nous observons.

Le Seigneur sait tout de nos défauts et de nos personnalités. Il sait tout de nos fragilités et nos péchés. Il sait que même après avoir reçu la rémission des péchés, nous avons commis des péchés à cause de nos défauts. Mais malgré ces insuffisances, Jésus est quand même revenu vers Pierre et les autres disciples. Il demanda à Pierre s’il L’aimait ou pas, et lui demanda de paître Ses brebis. Jésus, en demandant à Pierre de paître Ses brebis, lui demandait d’en prendre soin. Cela signifie que le Seigneur a confié Ses brebis à Pierre. De même, le Seigneur a suscité des leaders pour l’Eglise de Dieu et leur a confié la tâche de prêcher l’évangile de l’eau et l’Esprit partout dans le monde, aidés par leurs collaborateurs. Le Seigneur a agi ainsi parce qu’Il sait tout de nous.



Le Seigneur Nous Donne la Possibilité de Le Suivre Même Si Nous Sommes Faibles Comme Pierre


Nous pouvons toujours suivre malgré nos défauts parce que nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Dans la Bible, l’eau se réfère au fait que Jésus a porté tous les péché du monde lorsqu’Il fut baptisé par Jean-Baptiste. Nous croyons Jésus porta sur Lui tous les péchés du monde en se faisant baptiser par Jean-Baptiste. Et nous croyons que Jésus, s’étant chargé des péchés du monde par Son baptême, fut crucifié à mort, ressuscita d’entre les morts et nous a ainsi sauvés. Nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que notre Seigneur a accompli. L’Esprit Saint est Dieu. Jésus aussi est Dieu. Le Père de Jésus Christ est également Dieu. Lorsque Jésus vint sur cette terre dans la chair d’un homme, Il porta tous les péchés du monde à travers le baptême qu’Il reçut de Jean-Baptiste. Cela Lui a valu d’être crucifié à mort. Et ressuscitant d’entre les morts Il nous a sauvés. 

Nous croyons en cette Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit maintenant. Mais, cela voudrait-il dire que nous pouvons toujours suivre fidèlement le Seigneur juste parce que nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Non, nous ne sommes pas capables, de par nous-même, de suivre le Seigneur parfaitement. Cependant, vu que le Seigneur nous a parfaitement sauvés, nous pouvons toujours le suivre malgré nos nombreuses insuffisances. Quoique vous et moi ayons de nombreuses faiblesses, nous pouvons néanmoins suivre le Seigneur parce qu’Il nous a sauvés en se faisant baptiser par Jean-Baptiste pour porter les péchés, en mourant sur la Croix et en ressuscitant des morts. C’est parce que le Seigneur est ainsi devenu notre Sauveur que nous pouvons Le suivre.

Nous pouvons maintenant Sa justice, parce que le Seigneur qui est venu par l’évangile de l’eau et de l’Esprit nous a rendu sans péché. N’eut été le cas, nous aurions été incapables de suivre le Seigneur. Nous sommes désormais capables de suivre le Seigneur, parce qu’Il a porté vos péchés et les miens en se faisant baptiser par Jean-Baptiste, fut condamné pour nos péchés en mourant sur la Croix et nous donna une nouvelle vie en ressuscitant d’entre les morts. C’est parce que notre Seigneur nous a donnés la vie éternelle, parce qu’Il nous a donnés le Royaume des Cieux, parce qu’Il est devenu notre Berger et parce que Ses bénédictions sont illimitées, que vous et moi pouvons suivre le Seigneur en croyant en cette Vérité. N’êtes-vous pas tous d’accord? C’est la vérité.

Vous et moi sommes capables de suivre notre Seigneur et Sa justice parce que Sa grâce est dans nos cœurs. C’est parce que le Seigneur a parfaitement effacé tous nos péchés avec l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et qu’Il a fait de nous des enfants de Dieu sans péché. C’est parce que le Seigneur nous a donnés la vie éternelle afin que nous vivions éternellement. C’est parce qu’Il nous a donnés le Royaume éternel de Dieu à nous les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Et c’est parce qu’Il nous a donnés la demeure céleste construite avec douze pierres précieuses. C’est pourquoi nous avons reçu les bénédictions du Seigneur. Nous pouvons suivre le Seigneur malgré nos défauts, parce que nous connaissons et croyons en cette vérité et parce que la grâce du Seigneur est si abondante. C’est à cause de cela que nous suivons le Seigneur. Ce n’est pas parce que nous avons une justice propre à nous que nous suivons le Seigneur. Ce n’est non plus parce que nos défauts n’ont pas encore été exposés que nous suivons le Seigneur. Au contraire, nous suivons le Seigneur même si nos défauts ont été entièrement exposés. 

Nous pouvons toujours suivre le Seigneur parce que Son amour et Sa grâce sont de loin plus grands que nos péchés et nos défauts. Le Seigneur a tout accompli afin que nous puissions toujours Le suivre. C’est la raison pour laquelle nous pouvons suivre le Seigneur malgré nos défauts. Peu importe combien vous et moi pouvons être faibles, nous pouvons toujours suivre le Seigneur fidèlement et à jamais. 



Etes-Vous par Hasard, Spirituellement Inactifs à Cause de Vos Défauts et Vos Faiblesses?


Je sais que cela est le cas de plusieurs d’entre vous. N’êtes-vous déçus de vous-même lorsque vous regardez à votre personnalité et voyez combien elle est égoïste? Lorsque l’Eglise vous demande de faire quelque chose, la première chose que vous faites est de faire un calcul de coût-et-bénéfice. Plusieurs croyants pèsent le pour et le contre selon leurs pensées charnelles au lieu de compter sur Dieu, et essaie de se dérober si l’œuvre en question ne sert pas leur intérêt. Tout ceci constitue un péché devant Dieu. Servir comme pasteur en ne comptant que sur ses propres moyens et ruses est aussi un péché. Si nous sommes incapables des autres des personnes de foi, mais faisons plutôt d’eux des personnes charnelles, alors cela aussi constitue un péché. 

Combien de défauts voyons-nous au cours de notre vie dans ce monde? Malgré tous ces défauts, vous et moi devons toujours suivre la justice du Seigneur. Nous pouvons suivre le Seigneur ainsi parce qu’Il nous aime et parce qu’Il est devenu notre Sauveur. Je vous ai parlé à plusieurs reprises de la justice de Dieu. Le Seigneur nous a permis de suivre Sa justice, car Il nous a donnés une vie nouvelle et éternelle et nous a bénis afin que nous entrions et vivions dans le Royaume des Cieux. C’est parce que le Seigneur nous a donnés tant de bénédictions et parce que nous y croyons, que nous pouvons suivre la justice du Seigneur. Si nous mettons nos péchés et nos défauts, et l’amour que notre Seigneur nous a donné sur une balance pour les peser, nous verrons que nos défauts ne valent rien comparés au don du Seigneur. Mais cela ne veut pas dire que l’on doit s’adonner délibérément au péché. Il est clair que nous devons vivre selon la volonté du Seigneur. Nous ne pouvons pas nous empêcher de suivre la justice du Seigneur, parce qu’Il nous aime et parce qu’Il nous a donné tant de bénédictions. 

Qu’en est-il de vous alors? Pensez-vous que vous pouvez suivre le Seigneur ou bien vous en êtes encore incertains? Quel que soit le nombre de vos défaut, n’êtes-vous pas capables de prier le Seigneur? Bien sûr que vous le pouvez. Le Seigneur ne va-t-Il pas exaucer vos prières à cause de vos défauts? Evidemment qu’Il vous exaucera. Pouvons-nous vivre comme les instruments de la justice ou pas? Nous pouvons vivre comme les instruments de la justice. Nous pouvons tous renouveler nos vies chaque jour afin de toujours briller comme le soleil levant. C’est la vie laquelle nous sommes appelés à vivre en tant que justes. Et cela est la vie bénie que Dieu nous a donnés à vous et à moi. 

Même si nous avons plusieurs défauts, à cause du fait que le Seigneur n’a pas de défaut du tout, nous pouvons toujours suivre Sa justice. C’est parce que le Seigneur nous aime plus que nous ne L’aimions. Vous pouvez aimer le Seigneur parce qu’Il vous aime plus que vous ne L’aimiez. Donc, il est plus que possible pour nous tous de suivre la justice du Seigneur. Ce n’est pas à cause de notre propre foi, mais parce que le Seigneur l’a fait ainsi. 



Le Seigneur A Fait de Nous des Ouvriers de Dieu


Jésus dit à Pierre: “En vérité en vérité, je te le dis, quand tu étais plus jeune, tu te ceignais toi-même, et tu allais où tu voulais; mais quand tu seras vieux, tu étendras tes mains, et un autre te ceindra, et te mènera où tu ne voudras pas” (Jean 21:18). Cela signifie que Dieu a suscité Pierre comme leader de l’Eglise afin de conduire l’Eglise Primitive. Le Seigneur a aussi fait de ses compagnons des ouvriers de Dieu et des petits bergers. Il leur confia le service de Son évangile. Dieu en a fait de même pour vous et moi aujourd’hui. Dites-vous: “Je suis trop insuffisant pour faire l’œuvre de Dieu. Je suis fait pour n’être qu’un laïque”? Mais cela n’est pas le cas du tout. 

Il y a plusieurs chants d’adoration dans notre livret de chants qui sont composés par notre Frère Minwoo. Je le considère comme un simple laïque. Je n’ai ni passer beaucoup de temps avec Frère Minwoo ni beaucoup échanger avec lui; je l’ai vu seulement un court moment dans l’Eglise. Cependant, lorsque je regarde les lyrics des cantiques qu’il a composés, je vois que ce frère est rempli spirituellement. J’ai un profond respect pour lui. Je ne regarde pas les gens juste dans l’apparence. Je sais qui a composé chacun de ces cantiques. Bien que je ne partage pas avec vous toute ma pensée, je reconnais que tout cela est l’œuvre de Dieu. Donc, je veux travailler avec le Frère Minwoo comme partenaire. Je veux travailler, non seulement avec Frère Minwoo, mais avec vous tous. Nous sommes tous les ouvriers de Dieu. Il n’est pas question que certains parmi nous soient des laïques et d’autres des ministres. Chacun d’entre nous est ouvrier de Dieu. Nous sommes tous des ministres. Nous sommes tous des bergers. N’êtes-vous pas d’accord? La différence se trouve dans la nature de la tâche qui a été confié à chacun; nous sommes tous ouvriers de Dieu.

Mes chers croyants, le Seigneur nous aime tellement qu’Il a effacé tous nos péchés, a fait de nous les enfants de Dieu et nous a donnés la vie éternelle. Il nous a donnés le Royaume des Cieux. Et même en ce moment précis, Il travaille de concert avec nous. Donc, mes chers croyants, nous ne manquons de rien pour vivre comme les ouvriers de Dieu. Vous et moi sommes les serviteurs de justice qui sont plus que capable de réjouir le Seigneur en se soumettant à Son œuvre et en obéissant à Ses commandements par la foi. Voici ce que nous sommes. Ne vous laissez pas asservir par vos propres faiblesses de peur que vous ne vous soumettiez aux désirs de Satan. 

Le Diable nous attaque en exploitant nos faiblesses charnelles. Il essaie de nous faire trébucher sur nos échecs charnels, en nous disant: “Que peux-tu faire avec tant d’incapacité?” Nous sommes fondamentalement différents du Diable. Les gens de ce monde sont du Diable, alors que nous sommes de Dieu. Nous pouvons tous suivre le Seigneur par la foi. Tout ce que vous avez à faire est de croire en ce que le Seigneur vous a donnés et Le suivre. C’est ce que tout serviteur de la justice fait. La Bible dit que le juste vivra par la foi seule. Je suis si reconnaissant à notre Seigneur pour cela. 

Bien que je ne connaisse pas grand-chose, en comparaison avec notre Seigneur, je sais néanmoins très bien que nos ministres, nos frères et sœurs et nos partenaires étrangers luttent avec leurs faiblesses. Mais ces faiblesses ne m’importent pas. Tout ce que je vous demande est de vous souvenir des bénédictions que le Seigneur vous a donnés, et que vous acceptiez la volonté de Dieu. Vous deviendrez alors les ouvriers du Seigneur. Personne ne peut faire l’œuvre de Dieu tout seul, mais ensemble nous pouvons y arriver. Nous pouvons devenir tous des instruments de justice. Nous pouvons tous venir au Seigneur et vivre une vie qui Lui plait en tant qu’instruments de justice. Je ne vois pas seulement le Frère Minwoo comme un instrument de justice, mais vous tous également. Je n’ai aucun doute que vous puissiez devenir tous des fidèles ouvriers. Ne vous attachez pas à vos propres faiblesses. Le Seigneur serait attristé si vous agissiez ainsi et vous dira: “Est-ce tout ce que je t’ai donné?”

Imaginez un instant que quelqu’un vous ait donnés une boîte pleine de diamants pétillants. Mais disons que vous continuez de porter des aillons. Que pensera la personne qui vous a donnés la boîte de diamants? Il aura honte en se disant: “Est-ce tout ce que je lui ai donné?” Donc, le Seigneur ressentira la même chose si nous ne reconnaissons qu’Il nous en a donnés assez. Nous n’avons rien à avoir honte. Nous sommes les serviteurs de justice. Il y a tant de bénédictions qui nous sont réservés: les richesses terrestres comme célestes que même les mots ne peuvent pas les décrire tous. Donc, vivons tous par la foi en tant qu’instruments de justice sur cette terre et suivons le Seigneur jusqu’au jour où nous Le verrons face à face.