Étude du Tabernacle

Étude du Tabernacle
- L'arche du témoignage


The Ark of the Testimony  The Ark of the Testimony

L’Arche du Témoignage, mesurant 113 cm de long, 68 cm de large, et 68 cm de haut, était faite de bois d’acacia et recouverte d’or pur. A l’intérieur de l’Arche, il y avait deux tablettes de pierre sur lesquelles étaient gravés les Dix Commandements et un pot doré de manne, et plus tard, le bâton fleuri d’Aaron y fut ajouté.

Mais le propitiatoire, qui était placé sur l’Arche, était fait seulement d’or pur. Et à ses deux bords, des chérubins furent placés pour étendre leurs ailes par dessus, couvrant le couvercle de l’Arche – c’est à dire le propitiatoire – et les chérubins faisaient face au propitiatoire. Le propitiatoire est le lieu où Dieu répand Sa grâce sur ceux qui viennent à Lui par la foi.

Quatre anneaux d’or étaient placés à chaque coin de l’Arche. Deux anneaux d’or étaient mis pour chaque côté, et des barres durent placés dans les anneaux de sorte que l’on puisse porter l’Arche. Ces barres étaient faites de bois d’acacia et recouvertes d’or. En passant les barres par les deux anneaux d’un côté et deux anneaux de l’autre côté, Dieu s’assura que deux personnes puissent soulever et la porter. Et notre Seigneur dit: «Je te rencontrerai sur ce propitiatoire.»

Dieu amena les Israélites à porter l’Arche du Témoignage avec le propitiatoire en passant des barres à travers l’Arche. Cela signifie que Dieu veut que nous répandions l’évangile dans le monde entier. La même chose est vraie pour l’autel de l’encens – c’est à dire que des anneaux étaient aussi placés de chaque côté, des barres passaient par ces anneaux, et deux personnes devaient porter l’autel.

Une fois par an, le Souverain Sacrificateur prenait le sang d’une offrande sacrificielle et entrait dans le Saint des saints. Il versait ce sang de l’offrande sacrificielle sur le propitiatoire exactement sept fois. Dieu dit qu’Il rencontrerait les Israélites sur le propitiatoire. Dieu rencontre quiconque a la même foi que celle du Souverain Sacrificateur, c’est à dire la foi en Sa rémission du péché révélée dans le système sacrificiel.

Le sang du sacrifice dont on aspergeait le propitiatoire montre le juste jugement de Dieu et Sa grâce pour l’humanité. Le Jour de l’Expiation, le dixième jour du septième mois, Aaron le Souverain Sacrificateur posait ses mains sur une offrande sacrificielle pour transférer tous les péchés annuels du peuple d’Israël dessus. Il coupait ensuite son cou pour extraire son sang, et amenait ce sang derrière le voile et en aspergeait le propitiatoire (Lévitique 16:11-16).

Au travers du sang qui était ainsi versé, Dieu rencontrait les Israélites et leur donnait la bénédiction de la rémission du péché. C’était la grâce de Dieu sur les Israélites que d’avoir établi le système sacrificiel. Par l’imposition des mains sur l’animal sacrificiel et son sang, Dieu effaçait justement leurs péchés et donnait Sa grâce, la rémission de leurs péchés par grâce.


Sermons reliés